Aller au contenu principal

Épisode 133 – Nicaragua; Granada vs Leon… et des Volcans Surprenants

🎶 Vive le chauffeur d’autobus… d’autobus… d’autobus… 
Vive le chauffeur d’autobus… c’est un bon gars… 🎶

Le Nicaragua… où comment transformer un trajet de bus en une aventure… 
Retour en enfance au Nicaragua! Pas le genre de retour en enfance nostalgique… oh que non!!!
Voyager au Nicaragua à la manière des Nicas signifie voyager à bord de bus jaune!
Vous savez les bus scolaires pour les enfants du Primaire/Secondaire? Eh bien ils utilisent les mêmes bus pour leurs transports publics. Au passage, ils ont trafiqué les mufflers pour avoir un son d’enfer (c’est réussit!) et les ont rebaptisés « Chicken Bus (Transport de Poulet) ». Le nom n’a pas été choisi au hasard; on y est (au mieux) entassé comme des sardines…
Donc… les bus où on corde 3 enfants de large sur des sièges étroits, et où j’avais de la difficulté à entrer mes jambes entre les banc à 12ans… eh bien au Nicaragua ils tentent (et réussissent) à corder 3 adultes par banc… et mes jambes ne rentrent toujours pas entre les bancs à 32ans. 
À la minutes où le bus arrive, les gens se ruent (le mot n’est pas assez fort) à l’intérieur; tout le monde veut entrer en même temps et de partout (devant, derrière, les parents font passer les enfants par les fenêtres, etc.)… et pour cause. Ça va brasser! Avez-vous déjà vu un bus scolaire rouler à plus de 100km/h sur une route de campagne?!Et si vous faites la gaffe d’aller au milieu du bus, et que vous n’allez pas jusqu’au bout du trajet, bonne chance pour sortir!!!
Bref… fini le pleurnichage. J’imagine qu’un gars qui voyage depuis 500 jours aura de la difficulté à vous faire pleurer 😉

GRANADA VS LEON
Granada et Leon; les 2 plus vieilles villes du Nicaragua, et 2 des 10 plus vieilles villes sur le Nouveau Monde. 
Granada et Leon; 2 villes qui n’ont jamais pu se sentir! 2 éternelles rivales qui ont multipliées les coup bas au fil du temps pour prendre l’ascendant sur l’autre (allant même jusqu’à la Guerre Civile et mettre à feu et à sang l’autre ville). 
Granada et Leon; 2 villes qui n’ont tellement jamais pu s’entendre, que lors de la création du pays, toutes les 2 voulaient devenir la Capitale, mais voulait encore moins que l’autre soit l’heureuse élue… si bien que Managua, une ville obscure à mi-chemin, fut l’heureuse élue. 

GRANADA


Fondé en 1524 en l’honneur de Granada (Espagne), le dernier bastion Moors (musulman) qui venait de tomber lors de la reconquête, Granada (Nicaragua) est réputée comme la plus vieille et plus belle ville du Nicaragua. 
À l’époque coloniale, et aussi bizarre que cela puisse paraître en regardant la carte du Nicaragua, Granada était un important port… dans les Caraïbes. En effet, le Rio San Juan (qui longe la frontière avec le Costa Rica) relie la mer des Caraibes au Lago Nicaragua… et Granada se trouve sur les berges du Lago Nicaragua. 
Si les espagnols pouvaient accéder au Lago Nicaragua, les pirates anglais/hollandais/francais le pouvaient aussi, si bien que la ville fut souvent attaquée par les pirates. 
Granada Version 2017 est une ville pleine de couleurs, qui me faisait beaucoup penser à Tribidad (Cuba). 


À 2 pas de la ville se trouve le Volcan Masaya. Encore actif de nos jours, il est parfois possible de voir de la lave dans le cratère. Les experts disent que le volcan fut le théâtre d’une des plus grosses explosions que la Terre ait jamais connu il y a environ 10000 ans. 
Laguna de Apoyo

Aussi à proximité de Granada se trouve un autre volcan… un peu différent. 
Éteint depuis plus de 23000ans, le cratère de Apoyo s’est depuis transformé en un immense lac aux eaux plus bleu que bleu et atteignant une profondeur de plus de 200m. Je n’ai JAMAIS nagé dans un lac aux eaux aussi clair. Apoyo est réputé comme étant le lac aux eaux les plus pure de l’Amérique Central. 
C’est un espèce de Beach Resort… dans un volcan…



LEON
Fondé en 1524, Leon, de son nom complet (prenez une grande respiration) « Santiago de los Caballeros de Leon » se trouve à quelques km de l’océan pacifique. 
L’actuel Leon est en fait le 2ème Leon; le 1er site ayant été détruit par une éruption volcanique, pour être reconstruit à une cinquantaine de km du site original en 1610. 
Quoique moins « historique » que Granada, la ville comporte la plus grande Cathédrale d’Amérique Centrale et 3ème en Amérique Latine. 


La véritable attraction des environs est la Cordillera de Los Maribios; une chaine de volcans formant une ligne presque droite qui découpe la plaine en parallèle à l’océan à une cinquantaine de km de la cote. 
Vous ne battrez aucun record d’altitude en atteignant le sommet de ces volcans, mais des volcans surprenant chacun à leur facon. 
Le Volcan Momotombo (@1279m), sur le bord du Lago Managua, est le volcan qui transforma Leon Viejo (le 1er site) en un tas de cendre, est réputé comme la plus belle ascension au Nicaragua, tandis que le Volcan San Cristobal (@1745m) est réputés comme étant la plus difficile… mais tout 2 sont inaccessibles en ce moment en raison d’une activité volcanique trop importante. 
J’allais donc me rabattre sur 2 (surprenant) volcans de « consolation ». 

Volcan Cerro Negro (@725m)
Formé en 1850, Cerro Negro est le plus jeune volcan du Nicaragua. Au cours de ses 150 années d’existence, il a « grandi » de plus de 400m, mais est toujours exempt de toute végétation, étant un gros tas de roches/sable volcanique, ce qui contraste grandement avec son environnement verdoyant. 
Cerro Negro est le théâtre d’une activité hors de l’ordinaire; le « Volcano Boarding »… qui consiste à descendre les flancs du volcan en luge… oui oui en luge… (presque) comme sur la neige… sauf que ça fait mal si tu te plante.



Volcan Telica (@1061m)
Avez-vous déjà rêvé de vous tenir sur l’arête d’un volcan actif, à 2 pas (littéralement!!!) du cratère crachant une immense colonne de fumée en permanence? 


Vous voulez voir le Centre de la Terre… sans aller au Centre de la Terre? 
Le Volcan Telica est l’occasion rêvé pour cocher ces 2 éléments de votre « Liste de Choses à Faire »!
La majorité des randonneurs passent par une agence de plein air, mais il est tout à fait possible d’y aller en solo. 
Un chicken bus depuis Leon jusqu’au village de San Jacinto (trajet de 30min) et vous vous trouvez au début du sentier. 
Quelques heures à arpenter un sentier rocheux passant au travers de plantations, puis bifurquant dans une forêt, et vous vous retrouverez dans une plaine parsemée de roches volcaniques et avec la bouche fumante de Telica directement devant vous. 


Telica est comme une gigantesque marmite qu’on aurait laissée bouillir trop longtemps sur le four et dont le capot peut exploser à tout moment… 
Vous vous approchez, et vous approchez encore… et encore… jusqu’au point au vous êtes sur l’arête du cratère. Vous êtes tellement près du rebord qu’un pas de plus résulterait à une mort quasi certaine (et extrêmement pénible). À vos risques et périls. Aucune barriere, ni signe ne vous dira de faire attention ou de ne pas avancer trop près.


On raconte que le plus grand danger n’est pas une éruption, mais plutôt d’être sur l’arête du volcan lors de l’un (des très fréquents) tremblement de terre qui frappe l’Amérique Centrale (risque d’effondrement). 
Sur le rebord, une intense senteur de sulfure (ça sent les oeufs pourris) envahi vos narines, la fumée brule vos yeux quand le vent souffle dans votre direction, et vous entendez la lave dans le fond du cratère… comme si de l’eau bouillait. Bref, un endroit charmant!


Une fois le super coucher de soleil passé et la nuit tombée, c’est là que le véritable spectacle commence; vous pouvez apercevoir la lave rouge dans le fond du cratère. 


Et j’allais dormir à moins de 100m du cratère (il y a un site de camping) 😉

05.40 – Le soleil sur le point de se lever, j’admirais le panorama, déjeunais en vitesse, remballais mes trucs, redescendais la montagne, et partais sous d’autres cieux. 


Hasta la Vista Nicaragua!

Publié par Nicolas Pare le 10 septembre 2017

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Flux des commentaires