Aller au contenu principal

Épisode 138 – Guatemala + Maya + Star Wars = Tikal

El Corazon del Mundo Maya, le Coeur du Monde Maya!

Bienvenue au Peten!
À l’extrême nord du Guatemala, El Peten est un territoire presque totalement recouvert d’une vaste & dense jungle marécageuse. 
À l’époque dite Classique de la civilisation maya (avant l’an 900 de notre ère), le Peten était le centre du monde maya; le territoire comprenait des dizaines, sinon des centaines, de cités. 

LES MAYAS POUR LES NULS
Les Mayas! Assurément l’une des 3 Civilizations Pré-Colombiennes les plus connus avec les Incas (Amérique du Sud) et les Aztèques (Centre du Mexique).
Les Mayas avaient tout pour eux. Ils étaient avancés dans le domaine des Arts, de l’Écriture, de l’Astrologie, etc. 
Leur Civilisation était l’une des plus vieilles du Nouveau Monde, remontant à l’Age de Pierre. En fait, l’origine des mayas remontent à tellement loin que les archéologues ne savent vraiment pas où se trouve le berceau. 
Contrairement à l’Empire Inca, une civilisation uni, il n’y a jamais eu d’Empire Maya. La civilisation maya était plutôt composée d’une multitude de Cités États autonomes et rivales. Les guerres étaient extrêmement fréquentes entre les Cités.
Pour toutes ces raisons, beaucoup qualifient les Mayas de « Grecs du Nouveau Monde ».
Le Pays du Rouge et Noir

L’écriture maya fut inventée au 3ème siècle Après JC… et fut interdite d’utilisation au 16ème siècle… par les conquistadors. Plus de 800 signes, appelés Glyphes composaient ce système.  
Les Aztèques appelaient le royaume maya « Le Pays du Rouge et Noir » puisque l’écriture maya était à l’ancre rouge et noir. 
Astronomie

Qui n’a jamais entendu parlé du Calendrier Maya… et de la Fin du Monde en 2012. 
N’étant pas familier avec les secondes, minutes et heures, les mayas ont tout de même mesuré la durée d’une année à 365.242 jours. 
Avec tous les outils dont nous disposons aujourd’hui, on estime la durée exacte d’une année à 365.2422.
C’est pour dire à quel point les mayas maitrisaient le ciel.
Les maya imaginaient la Terre comme étant un surface plane et carrée. Chaque coin du carré représentant une direction et une couleur; nord (blanc), sud (jaune), est (rouge), ouest (noir)… les 4 couleurs du maïs. Oui oui il y a du maïs blanc, rouge et noir. 
Architecture

La forme la plus classique d’architecture maya est la pyramide… pour se rapprocher du Dieu Soleil. 
Malgré toutes leurs avancées dans plusieurs domaines, les mays ne connaissent pas la métallurgie (le métal), les charges tirés par les animaux (à leur décharge, il n’y avait pas de vaches ni de chevaux sur le Nouveau Monde avant l’arrivé des européens)… et la roue (ça c’est un peu surprenant).
Tous les temples/pyramides mayas ont donc été construits à dos d’homme. 
À l’époque, les bâtiments étaient recouverts de stuc (pas juste de la pierre apparente) et le sol était peint en rouge; couleur du soleil et du sang… 2 éléments primordiaux de la culture maya. 
Culte du Soleil… et du Sang

Aussi bien les mayas que les aztèques croyaient que le Soleil était un Dieu.
Ce Dieu n’était pas éternel. Au contraire, il mourait à chaque soir et renaissait le matin suivant. Sa renaissance n’était cependant pas assurée, puisque le Soleil devait passer au travers des 9 niveaux de l’Intramonde (la nuit / l’Enfer / le Monde des Ténèbres). 
Pour lui donner l’énergie nécessaire pour franchir ces 9 niveaux et réaliser son ascension dans le Monde Supérieur (ciel), les mayas/aztèques croyaient qu’il fallait approvisionner le soleil en sang humain… le sang étant le carburant du Dieu Soleil. En résultait donc des tonnes de sacrifices humain. Prisonniers, esclaves et enfants orphelins étaient principalement offerts en sacrifice. 
Ce besoin constant de sacrifices humains est l’une des raisons principales des guerres quasi constantes que se livraient les Cités Mayas l’une contre l’autre. Les « Guerres Fleuris » visaient à s’approvisionner en « nouvelles recrues » pour les sacrifices. Lors de ces batailles, le but n’était pas de tuer, mais de capturer… pour offrir aux Dieux par la suite. 
En plus des nombreux sacrifices, les mutilations étaient faites sur une base volontaire, très fréquentes et bien vue. Par exemple, les femmes se mettaient des lianes épineuses sur la langue… et tiraient rapidement dessus. Pour les hommes… une pratique courante était de s’entailler le pénis. Juste de l’écrire et j’ai des frissons qui me traverse tout le corps…
Le Dieu Soleil n’était pas le seul Dieu des mayas. Chaque Dieu demandait un sacrifice particulier; noyer des enfants pour le Dieu de la Pluie, etc. 
Tout ce qui Monte… doit Redescendre

À son apogée, la civilisation maya occupait le sud du Mexique (Chiapas et Yucatan), tout le Guatemala et le Belize, et le nord du El Salvador et du Honduras. 
Les archélogues s’expliquent encore très mal le phénomène, mais toutes les cités du Honduras/El Salvador/Guatemala/Belize furent abandonnées à peu près au même moment au environs du 10ème siècle. 
Guerre(s), famines, catastrophes naturelles? Sans exclure ces hypothèses, beaucoup pensent que la civilisation maya fut victime de sa grandeur, sombra dans la décadence, pour finalement s’auto détruite… comme la plupart des grandes civilisations ayant peuplés la Terre avant elle (Égypte, Grec, Empire Romain, etc.). 
Il est impossible de savoir puisque les conquistadors, dans leur désir de convertir les mayas à la religion catholique ASAP, ont brulé la quasi totalité des écrits maya. 
À partir du 10ème siècle, et jusqu’à l’arrivé des conquistadors au début du 16ème siècle, la quasi totalité de la civilisation maya allaient se concentrer sur la Péninsule du Yucatan (époque dite Post Classique). Plus de détail dans l’Épisode 141 traitant du Yucatan
Les ruines maya du Peten ne sont pas des villes détruites par les conquistadors comme les villes Incas ou Aztèques), mais des cités abandonnées et reprises par la nature. 
Au fil du dernier millénaire, le territoire du Peten fut complètement repris par la jungle, au point où les grandes cités mayas furent totalement oubliées… jusqu’à leur redécouverte à partir du milieu du 19ème siècle. 
En 2017, les archéologues en sont encore au balbutiement de leur recherche, la plupart de cités du Peten étant partiellement, sinon complètement, recouvertes de jungle.

FLORES
Il est quasi impossible d’explorer le Peten sans passer par Flores, une ile minuscule, mais hyper touristique. située au milieu du lac Peten Itza.
Peu de voyageurs le savent, mais l’ile de Flores fut le dernier bastion de la résistance maya.
Étant sur le point d’être conquis par les conquistadors, un groupe de mayas de Chichen Itza (sur la Péninsule du Yucatan) s’enfuirent dans la jungle du Péten, et s’installèrent sur l’ile.
À l’époque baptisé « Tah Itza (Terre des Itza) », mais appelé Tayasal par les conquistadors, l’endroit tenu le coup jusqu’au 1697, soit près de 150ans après que l’Empire Aztèque et le Monde Maya aient capitulé devant l’envahisseur. 
Lors de la conquête de Tayasal, les espagnols firent ce qu’ils faisaient de mieux; ils ont tout rasé… si bien qu’il ne reste AUCUNE trace de ce passé glorieux. 

TIKAL – QUE LA FORCE SOIT AVEC TOI!


Tikal, plus précisément Tik’al en language maya, est assurément la Cité Maya la plus célèbre après Chichen Itza (Yucatan). 
Signifiant « L’Origine des voix », la fondation de Tikal remonte aux environs de l’An 700 Avant JC. 
Vers l’An 250 Après JC, Tikal était un important centre culturel, religieux et commercial dans le monde maya. 
Vers l’An 550, Tikal fut renversé par la cité maya rivale de Caracol (Belize). S’en suivit un règne sanguinaire du roi de Caracol, qui executa la royauté de Tikal. 
Vers la fin du 7ème siècle (680-690) Tikal regagna enfin son indépendance et regagna toute son importance dans le monde maya avec l’arrivé du roi Ha Sawa Chaan K’awil (de l’An 682 à 734)… aussi appelé Ah Cacao, 27ème roi de la dynastie de Tikal. 
Il rétablit Tikal comme l’une des plus puissantes Cités du monde maya, notamment dû à son alliance avec Teotihuacan, la grande capitale des ancêtres des Aztèques, située au centre du Mexque. 
À son apogée, Tikal comptait plus de 100000 habitants. 
Vers l’An 900, Tikal, comme la majoritè des grandes cité maya du Peten, fut abandonnée.


L’endroit sombra dans un profond sommeil durant plus de 1 millénaire… pour être redécouverte au milieu du 19ème siècle. 
De nos jours merveilleusement restaurée, Tikal est l’une plus impressionnante de toutes les Cités Mayas découvertes à ce jour.
Tikal est entré dans la culture populaire en servant de décor pour la base des rebelles dans le film Star Wars original. Temple IV – Depuis le sommet du Temple IV, la plus haute construction de Tikal (65m) et 2ème plus haute du monde maya (après la pyramide de La Danta à El Mirador), il est possible de voir le sommet des autres pyramides percer au travers de la jungle verdoyante.




De nos jours, une grande majorité des guatémaltèques (habitants du Guatemala) sont de descendance maya et s’efforcent de faire revivre les traditions ancestrales. 

Publié par Nicolas Pare le 28 octobre 2017

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Flux des commentaires