Aller au contenu principal

Épisode 151 – Budapest; La Perle du Danube

***PHOTOS À VENIR***

« Dancer avec des larmes aux yeux » Dicton Hongrois qui fait référence au passé plus ou moins glorieux, mais surtout malchanceux (moi j’appelle ça faire des mauvais choix et faire face aux conséquences… anyway) du pays.

Sia (Bonjour / Au Revoir) en hongrois!

Budapest est aujourd’hui réputée comme l’une des plus belle ville du monde. De fait, à elle seule, Budapest place la Hongrie dans le Top 15 des pays les plus visités année après année.

L’HISTOIRE DE BUDAPEST & DE LA HONGRIE POUR LES NULS

Cette histoire est tout sauf facile à comprendre. Je vais essayer d’en résumer les grandes lignes.

De Romain à Païen – l’An 0 à 999

Comme la plupart des pays d’Europe, le territoire de la Hongrie a fait parti de l’Empire Romain à un moment dans son histoire. Jusqu’au 4ème siècle pour être plus exact.

Après l’effondrement de l’Empire Romain de l’Ouest, virent les Huns, avec à leur tête le célèbre roi Attila. Les hongrois tire leur nom de cette bande de joyeux lurons.

Vers l’An 900, virent les Magyars, des cavaliers nomades venus des montagnes de l’Ural en Asie Centrale (aujourd’hui en Russie). De cette 2ème bande de lurons, les hongrois tirent leur language, qui n’a aucune racine commune avec les autres langues parlées en Europe. La langue hongrois partage des racines très éloignées seulement avec le finnois et quelques langues parlées en Sibérie.

Longue Vie au Roi

Après 100 ans à faire la pluie et le beau temps sur la région, en pillant ses voisins européens tous catholiques, la petite enclave païenne des Magyars fit un geste de bonne foi pour acheter la paix; elle se converti à la religion catholique.

Le 1er janvier de l’An 1000 (ou 1001), naissait le Royaume de Hongrie, avec à sa tête le roi Stephen.

Invasions Mongol & Occupation Ottomane

En 1241, le Royaume était envahi par les Mongols de Gengis Khan. Durant cette invasion, jusqu’à 50% de la population du royaume mourru et 80% des bâtiments furent détruit. Les mongols n’avaient que faire d’occuper le territoire, leur but étant de se rendre le plus à l’Est possible, si bien que dès leur départ, le roi de l’époque ordonna la construction de centaines de chateaux et fortifications pour éviter que pareille dévastation ne se reproduise.

C’est ainsi que les mongols furent défait lors de leur 2ème tentative d’invasion en 1286.

Ces mêmes chateaux se sont avérés tout aussi décisif pour défendre le royaume contre l’envahisseur Ottoman au 14ème siècle.

Malgré tout, Buda, Pest et une grande parti du Royaume de Hongrie tombèrent sous contrôle Ottoman en 1551. Cela perdura jusqu’en 1686, année au cours de laquelle le territoire fut repris par l’Empire d’Autriche, avec à leur tête la puissante dynastie des Hapsburg.

Le Naissance de l’Empire Austro-Hongrois

Fast forward jusqu’en 1850. Exaspéré d’être sous contrôle autrichien, les hongrois se révoltaient. Dans un geste sans précédent, l’Autriche acceptait de partager sa part du gateau avec la Hongrie.

C’est ainsi que naquit l’Empire Austro-Hongrois en 1871. Cet Empire était un dragon à 2 têtes; 2 monarchies, même si officieusement celle d’Autriche était au-dessus de celle de Hongrie, 2 capitales (Budapest & Vienna), 2 gouvernements et 1 grande armée. Ce royaume devenait de facto le 2ème plus grand royaume d’Europe (derrière la Russie) et le 3ème plus populeux (après la Russie et l’Allemagne).

De cette époque, beaucoup d’entres-vous connaissent Elizabeth, communément appelée Sissi, l’Impératrice d’Autriche et Reine de Hongrie.

WW1 + WW2 + Le Régime Communiste

Début du 20ème siècle. Les tensions sont vives un peu partout en Europe. Tout ce qu’il manque est une étincelle pour mettre le feu aux poudres.

Cette étincelle prit la forme de l’assassinat du duc autrichien Franz Ferdinand en Serbie le 28 juin 1914.

Peu après, l’Empire Austro-Hongrois déclarait la guerre à la Serbie, et les multiples alliances et traités de défense mutuel entre les pays européens plongeait le vieux continent dans une guerre totale. Le 28 juillet 1914 marquait le début de la 1ère Guerre Mondiale.

Au coté de l’Allemagne, de l’Empire Bulgare et de l’Empire Ottoman, l’Empire Austro-Hongrois formait l’alliance des Empires Centraux, le reste étant les Forces Alliées.

Cette alliance anéantissaient les forces serbes sans trop de difficulté et prenaient le contrôle de la Roumanie, pays resté neutre, mais représentant un voisin nuisible au beau milieu des alliés centraux.

Le momentum du départ ne perdurait pas quand les autres grandes puissances européennes entraient dans la danse. Début 1919, l’Allemagne était occupée par les Alliées, l’Empire Ottoman n’était plus et l’Empire Austro-Hongrois éclatait. Les Forces Alliées gagnaient sur toute la ligne.

Résultat des courses; la Hongrie se faisait déposséder de plus du 2/3 de ses territoires d’avant guerre, perdant notamment la Czechoslovakia, qui devenait indépendante, et la Transylvanie, donnée à la Roumanie.

Fast forward jusqu’à la fin des années 1930. Cette fois, la Hongrie n’était pas super entichée à l’idée de joindre la cause de Hitler et de ses alliées de l’Axe. Pour les convaincre, Hitler promettait à la Hongrie de restituer ses territoire perdus lors de la Grande Guerre.

Pour une 2ème guerre consécutive, la Hongrie se retrouvait du coté des perdants. Vers la fin de la guerre, voyant que les Alliés allaient gagner, la Hongrie commençait à négocier secrètement avec le Royaume Uni… mais les nazis avaient vent des tractations et prenaient le contrôle du pays.

Dès 1944, plus de 400000 juifs hongrois étaient déportés (et exterminés) à Auschwitz.

Fin 1944 / début 1945, l’armée soviétique mettait le pied en Hongrie, et n’allait pas vraiment quitter avant 1989. La Hongrie, et tous ses voisins immédiats, se retrouvaient « derrière » le rideau de fer, sous le joug du régime communiste de l’Union Soviétique.

L’histoire est en vérité beaucoup plus compliquée, mais considéré ce que je viens de vous décrire comme une mise en bouche. Vous savez quoi faire si vous voulez en savoir plus (faites votre propre recherche).

BUDA + PEST

L’histoire de Budapest est l’histoire de 2 villes complémentaires, Buda et Pest, séparées par un fleuve, le Danube, Duna en hongrois.

⁃ À l’Est, il y a Pest.

⁃ À l’Ouest, Buda.

⁃ Buda est montagneuse.

⁃ Il n’y a pas plus plat que Pest.

⁃ Buda est la capitale historique de l’ancien royaume de Hongrie.

⁃ Pest est la ville vibrante résolument orientée vers le futur, tout en n’oubliant pas les horreurs pas si lointaine de la guerre.

⁃ Buda veut dire Eau (aucun lien avec la religion boudhistes)

⁃ Pest, à ne surtout pas prononcer Peste (comme la maladie) mais plutôt Pêche, veut dire Chauffer (comme un four)

⁃ Le nom des 2 villes fait référence aux nombreuses sources thermales qui ont longtemps fait la renommé de la ville.

Depuis 1873, les 2 villes sont unis et forment Budapest, le Paris de l’Est, mais les habitants du coin détestent cette appellation (puisque la Hongrie est au centre de l’Europe), lui préférant de loin La Perle du Danube.

Ghetto Juif + Grande Synagogue

Avant la 2ème Guerre Mondiale, plus de 20% de la population hongroise était juive. Maintenant? Il n’en reste que quelques pourcentage.

Le Ghetto Juif de Budapest (quartier ceinturé de mur où les juifs étaient détenus) se trouve en plein coeur de la vieille ville de Pest. On y retrouve la 2eme plus grande synagogue sur Terre.

Castle Hill + Buda Castle

Le coeur de l’ancienne capitale Buda. Le chateau Buda se trouve sur une colline en bordure du Danube.

Le Danube et ses ponts

Il y a dorénavant 9 ponts qui traverse le Danube et relie Buda et Pest.

Alors que le Chain Bridge est une véritable oeuvre d’art, et le 1er pont construit, le Liberty Bridge fera rêver l’ingénieur qui dors en vous.

Gellert Hill

À coté de Castle Hill sur la rive Buda du Danube, se trouve le point le plus haut de Budapest.

Il faudra vaincre un petit layrinthe d’escaliers pour atteindre le sommet et être récompenser par de super panorama sur Budapest. Au sommet, se trouve une statue de la liberté… installée par l’Union Soviétique lors de leur « libération » du pays à la fin de WW2.

Fisherman’s Bastion

La cerise sur le sunday, une visite de Budapest n’est pas complète sans aller marcher au Fisherman’s Bastion.

P.S. Contrairement à l’Autriche, le territoire de la Hongrie est extrêmement plat. En joke, ils considèrent tout ce qui est plus haut que 1m comme une montagne.

Catégories : Hongrie + Roumanie
Publié par Nicolas Pare le 6 décembre 2018

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Flux des commentaires