Aller au contenu principal

Épisode 147 – The Long Trail – Walk Hard au Vermont

***PHOTOS À VENIR***

Dimanche 15 Juillet 2018

Après 7 mois de vie sédentaire à Montréal, je retournais à mes amours l’instant de 3 semaines.

Direction le Vermont!

Objectif; marcher le sentier The Long Trail, plus vieux sentier de longue randonnée en Amérique du Nord (dont le départ se trouve à 2 heures de Montréal)!

VERMONT + THE LONG TRAIL POUR LES NULS

Un petit bourrage de crane avant de commencer!

Pas mal tous les québécois y sont déjà passé en coup de vent pour rejoindre Boston/New-York.. sans se donner la peine d’arrêter. Grave Erreur!

Pour les québécois, le Vermont est comme un voisin d’enfance qui a l’air un peu louche/plate. On l’ignore/l’évite jusqu’au jour où on tombe face à face avec lui. On se rend alors compte qu’il est super intéressant et on pense à tout ce temps perdu à l’ignorer.

Le Vermont est tout sauf cet horrible voisin du sud.

+ Jacques Cartier fut le 1er européen à visiter le territoire en 1535,

+ Samuel de Champlain a revendiqué le territoire au nom de la France,

+ L’origine du mot Vermont vient des mots français Vert + Mont. Sa capitale se nomme d’ailleurs Montpellier.

+ La France donna le territoire à la Grande-Bretagne à la fin de la Guerre de 7 ans,

+ Le Vermont est le 2ème État le moins populeux des USA avec à peine 600000 habitants,

+ Il est considéré comme l’État le plus sécuritaire des USA,

+ Il fut le 1er État à abolir l’esclavage.

+ Le Vermont est aussi l’État d’un certain Bernie Sanders. Pour ceux qui auraient vécu sur Mars depuis quelques années, c’est le candidat démocrate socialiste qui aurait pu battre Trump aux élections présidentielles… si seulement les démocrates n’avaient pas pipé les dés pour Hilary!

Comme le laisse sous-entendre le nom de l’État (Vert+Mont) et son surnom (The Green Mountain State – L’État des Montagnes Vertes) la quasi totalité du territoire est recouvert d’un tapis vert; les Green Mountains, véritable colonne vertébrale commençant au nord à la frontière avec le Quebec/Canada, jusqu’au sud à la frontière avec l’État du Massachusetts.

L’organisme Green Mountain Club (GMC) fut fondé en 1917 dans le but de protéger les Green Mountains. Concrètement, le club « créa » The Long Trail; un sentier de 272miles (435km.. officieusement beaucoup plus) qui traverse la totalité de l’État sur l’axe nord / sud, en connectant la plupart des sommets d’importances.

Plus vieux sentier de longue randonnée aux États-Unis, il servit d’inspiration pour « construire » l’Appalachian Trail.

Southbound (SoBo) vs Northbound (NoBo)

Vous pouvez faire The Long Trail Southbound (partir du nord et aller vers le sud) ou Northbound (contraire).

90% des randonneurs le font Northbound. Les plus grosses montagnes sont au nord, commencer au sud permet donc aux randonneurs de s’acclimater en douceur aux rigueurs du sentier.

À l’opposé, marcher Southbound c’est aller à contre-courant et se taper la partie difficile dès le départ.

Être SoBo c’est être solitaire; rencontrer beaucoup de gens, mais brièvement. Si vous voulez rencontrer d’autres randonneurs, allez-y NoBo.

EN BREF

The Long Trail c’est…

⁃ 272miles (435km),

⁃ 20+ jours,

⁃ Dormir dans une tente, dans des refuges ou à la belle étoile,

⁃ Pas de réseau/wifi,

⁃ Pas de route pavée,

En transportant tout dans mon petit sac à dos (sleeping, tente, nourriture, etc.), qui malgré sa petitesse, devait faire un bon 25km bien sonné…

Cette randonnée allait s’avérer un réveil brutal pour ma forme physique… qui n’avait cessé d’ajouter des courbes à son arc depuis mon retour au Canada.

Jour 1 – LATITUDE 45

Départ Journey’s End / Terminus Nord / North Troy

Arrivé Laura Woodward Shelter

Distance Du Jour 8.7miles + 2miles (17km)

Distance Totale Parcouru 8.7miles (14km)

Distance À Faire 263.3miles (421km)

09.50 – « Tu es sur que c’est ici? « , me lançait Olivier. Je regardais ma carte, pour finalement hocher de la tête.

Sans tambour, ni trompette (et surtout sans aucune indication), le sentier commençait sur une petite route de terre au milieu du bois, quelques km après avoir franchit la frontière à Highwater (Canada) / North Troy (USA).

Je disais Au Revoir à mon pote (GROS Merci pour le lift by the way), enfourchait mon sac, et commençait à marcher…

Après quelques minutes, j’atteignais une tranchée dans la forêt; la ligne de Latitude 45 (à mi-chemin entre le Pole Nord et la ligne de l’Équateur) qui servait de frontière entre le Canada et les États-Unis.

À partir de là, j’entamais le roller coaster qu’est The Long Trail; monter la montagne… descendre la montagne… monter une autre montagne… descendre l’autre montagne… et ainsi de suite. Ce manège allait perdurer jusqu’à ce que j’atteigne le Massachusetts puisque le sentier se fait un devoir de passer par le sommet de quasi chaque montagne que j’allais voir à l’horizon.

De grosses grenouilles, quelques petits rongeurs et une tonne d’oiseaux seraient mes compagnons de marche. Si j’étais moins chanceux, je pourrais tomber sur l’un des nombreux ours qui peuplent la région.

15.00 – Le Refuge Laura Woodland en vue, j’avais encore beaucoup de jus dans les jambes, mais cette randonnée était un marathon, pas un sprint. Il n’était pas question de me bruler au jour 1!

La seule source d’eau des environs était un marécage; eau à saveur d’algue garanti sinon argent remis!

Jour 2 – PÉNURIE D’EAU

Départ Laura Woodward Shelter

Arrivé Tillotson Shelter

Distance Du Jour 14.7miles (23.4km)

Distance Totale Parcouru 23.4miles (37.4km)

Distance À Faire 248.6miles (397.6km)

06.45 – Comment faire pour savoir que tu es le 1er randonneur à arpenter un sentier en matinée? Facile! C’est toi qui te tape toutes les toiles d’araignées!

Après 1h de marche, j’atteignais le sommet de Jay Peak, l’une des plus hautes montagnes du Vermont et station de ski très prisée en hiver.

Aussitôt monté… aussitôt descendu de l’autre coté…

Aujourd’hui, le nerf de la guerre serait de bien s’hydrater. Beaucoup plus facile à dire qu’à faire quand on considère que les sources d’eau étaient quasi inexistantes, résultat de la dernière pluie datant d’il y a 1mois. Comme si ce n’était pas assez, j’avais l’impression de marcher dans un sauna tellement la chaleur était écrasante et l’air sec.

Résultat; j’ai du m’abreuver dans des sources d’eau vraiment suspectes (trou de boue, eau stagnante, etc.)… le genre de source dans lequel je n’aurais jamais osé me tremper le petit orteil en temps normal. C’était ça ou la déshydratation.

Avec déjà 8h de marche et 15km dans les jambes, le Mont Haystack, et ses +500m de dénivelé positif, se dressait devant moi. N’ayant pas croisé de source d’eau depuis un bon moment, j’avais la langue à terre avant même l’ascension.

06.40 – 12 heures après mon départ, et après avoir franchit les 4 derniers km en 4 heures, je posais mon sac au Camp Tillotson. Toute la fatugue s’effaçait quasi instantanément pour laisser place à un sourire; aussi difficile cette journée avait pu être, elle était désormais derrière.

Jour 3 – LES IGNORANTS SONT BÉNIS

Départ Tillotson Shelter

Arrivé Corliss Shelter

Distance Du Jour 15miles (24km)

Distance Totale Parcouru 38.4miles (61.4km)

Distance À Faire 233.6miles (373.6km)

« Les ignorants sont bénis »

J’ai toujours trouvé cette expression un peu simpliste! Dans l’histoire d’aujourd’hui c’est moi l’ignorant… et je suis tout sauf béni!

Avoir su qu’est-ce que la journée me réservait, j’aurais fait les choses différemment… à commencer par ne pas me lever sous la pluie battante… quand la pluie allait s’arrêter 20min plus tard. Bref, les ignorants ne sont pas si béni que ça.

Fast Forward jusqu’en milieu de journée au moment où j’atteignais mon objectif du jour beaucoup trop tôt.

Je décidais de continuer jusqu’au prochain camp 10km (et quelques montagnes additionnelles) plus loin.

Un randonneur n’est pas complètement maitre de son destin sur The Long Trail; il est permis de dormir seulement dans les refuges/campings désignés. Cela place très souvent le randonneur devant une journée (trop) facile ou très longue.

Je regardais le ciel, d’un bleu éclatant, et décidais de continuer…

Ce qui devait arriver arriva; exactement à mi-chemin entre les 2 camps, une pluie diluvienne me tombait dessus avec une rare intensité, au point où j’avais de la difficulté à voir devant moi. Je découvrais avec stupeur que le raincover de mon sac (fraichement acheté) était beaucoup trop petit pour couvrir tout ce qui était attaché sur mon sac. Erreur de débutant…

Quand même drôle quand on pense que j’avais de la misère à me ravitailler en eau depuis 2 jours et que l’eau me tombait désormais dessus comme les chutes Niagara.

17.00 – 2 heures plus tard, avec le Camp Corliss en vue, la pluie cessait finalement.

Heureusement pour moi, il y avait de la place pour dormir dans le grenier du Refuge… bien au chaud… avec des souris qui me tournaient autour toute la nuit.

Seule bonne nouvelle dans tout cela; j’avais pris ma 1ere douche en 3 jours!

Jour 4 – HAPPY TRAILS

Départ Corliss Shelter

Arrivé Bear Hollow Shelter

Distance Du Jour 15.3miles (24.5km)

Distance Totale Parcouru 53.7miles (85.9km)

Distance À Faire 218.3miles (349.1km)

07.05 – C’est avec des souliers/bas et vêtements encore détrempé que je commencais la journée sous un ciel bleu.

La journée commençais en force avec la difficulté du jour; l’ascension du Mont Laraway. Le reste de la journée allait être une simple (mais longue) formalité.

15.35 – Après une ascension facile, mais interminable sur un chemin forestier ressemblant à un labyrinthe (sans aucun signaux), j’avais le super Bear Hollow Shelter à moi tout seul pour la nuit… c’est à tout le moins ce que je croyais…

Jour 5 – LE MARCHEUR DE LA NUIT

Départ Bear Hollow Shelter

Arrivé Taft Shelter

Distance Du Jour 13.7miles + 2miles (21.9km)

Distance Totale Parcouru 67.4miles (107.8km)

Distance À Faire 204.6miles (327.2km)

Un évènement très bizarre m’est arrivé la nuit passée. Arrivé au camp Bear Hollow vers le 16.00, il faisait déjà nuit vers 20.00 et j’étais tout fin seul au milieu des bois.

Vers minuit, je me faisait réveiller en sursaut par un crayon qui tombait par terre. Je me disais alors tout bonnement que ça devait être une souris qui jouait avec le carnet de bord (livre de lequel les randonneurs écrivent). Quelques minutes plus tard, j’entendais ce même crayon écrire dans le carnet. J’en avais le sang glacé et mon coeur se mettait à battre à 200 miles à l’heure. Imaginez, la table sur laquelle le carnet, se trouvait à moins de 2 mètres de moi de le refuge.

Heureusement pour moi, j’avais installée ma tente sur le lit pour me servir de moustiquaire. Je restais terré dans mon sleeping pour ne pas attirer son attention. Si c’était un randonneur arrivé tard, on échangerait nos histoires demain matin. Si c’était une personne mal intentionné, j’étais en underwear et mon coutesu était bien enfoui dans mon sac… je n’avais donc aucun avantage à attirer son regard.

Le crayon s’arrêtait d’écrire et le bruit cessait. Je réussissais à me calmer et me rendormir en me convaincant que ce n’était qu’une hallucination… que j’ouvrirais le carnet le lendemain matin et que la dernière inscription serait la mienne.

Je me réveillais… ouvrais le carnet… y trouvais une inscription après la mienne; une inscription bizarre sans signature ni daté.

Je n’avais donc pas rêvé durant la nuit!

Une personne rodait autour du refuge. On raconte que plusieurs fugitifs en cavale vivent reclus dans les Green Mountain. Le soleil se levait et je ne me faisait pas prier pour prendre la poudre d’escampette.

09.20 – Après une longue ascension de +600m de dénivelé, je me trouvais au sommet du Sterling Peak, communément appelé Whiteface, et pouvais apercevoir au loin toutes les montagnes qu’il me faudrait monter dans les prochains jours. Aussitôt descendu Sterling que je remontais le très haut Madonna Peak,

Après avoir croisé l’enchanteur Sterling Pond, 1er lac depuis le début de la randonnée, descendu jusqu’à fond de la vallée via un sentier vraiment pas commode, être allé manger une glace à la station de ski Stowe, je commençais l’ascension du Mont Mansfield.

Je m’arrêtais pour la nuit au très rustique Taft Shelter, un beau grand refuge en bois à moins de 1km du sommet.

Juste avant d’arriver au refuge, je trouvais un petit ruisseau pour me désaltérer. Je prenais mon temps et enlevais mes souliers. Au moment où j’allais remplir ma gourde.. un gars arrivait avec son chien.. le chien sautait dans l’eau.. se roulait dedans.. et faisait ses besoins. J’étais en Tab@rn@k et le propriétaire du chien l’a su!!!

Jour 6 – CHAMBRE AVEC VUE

Départ Taft Shelter

Arrivé Puffer Shelter

Distance Du Jour 9.6miles (15.2km)

Distance Totale Parcouru 77miles (123km)

Distance À Faire 195miles (312km)

La nuit dernière, 13 personnes se trouvaient au refuge Taft; 12 Northbounder.. et moi. On se serait cru dans un concours de America Got Snorers (l’Amérique à des Ronfleurs).

06.45 – Dernier levé, 1er dans mes souliers et parti.

30 minutes plus tard, je me trouvais au sommet du Vermont, @ 1340m d’altitude, rien à voir avec les plus hauts sommets que j’ai atteint dans ma vie, mais tout de même pas de la tarte. Le sommet était une loooooongue arrête somitale de plusieurs km.

Je décidais de couper court à ma journée lorsque j’atteignais le Puffer Shelter, un camp perché sur un flanc de montagne et offrant un impressionnant panorama. Il n’y avait pas de source d’eau dans les environ et ma bouteille était vide depuis déjà quelques heures. Pas d’eau voulait dire pas de souper (puisque je ne pouvais faire bouillir mes pâtes) et rester déshydraté jusqu’au lendemain. N’empêche, je ne voulais pas rater le spectacle du coucher et lever de soleil.

Jour 7 – JOUR DE PLAGE

Départ Puffer Shelter

Arrivé Bamforth Ridge Shelter

Distance Du Jour 16miles (25.8km)

Distance Totale Parcouru 93miles (148.8km)

Distance À Faire 179miles (286.2km)

Mon réveil sonnait à 04.45, juste à temps pour admirer le lever du soleil sur les Green Mountains.

J’étais parti avec 5-6 jours d’autonomie en nourriture, sans véritablement avoir fait de recherche au préalable pour savoir où me ravitailler. J’entamais aujourd’hui le jour 7 et n’avais plus rien à manger. Heureusement pour moi, il y avait une route en bas de la prochaine vallée… 15km plus loin. Sans eau et sans nourriture depuis hier, j’étais comme une voiture avec la jauge de gaz et d’huile dans le rouge. C’est insensé tous les ruisseaux, étangs, etc. que je croisais et qui étaient complètement à sec.

Arrivé à la route, je levais le pouce, et en moins de 5min une voiture s’arrêtait. Direction la belle petite ville de Richmond… plus précisément son supermarché. J’avais les yeux ronds qui voulaient me sortir de la tête à regarder toutes la nourritures disposées dans les rayons.

L’homme qui me faisait un lift pour retourner sur le sentier était un maniaque de plein air, m’offrait une bière, et prenait une photo de moi et mon sac (il n’en revenait pas que j’ai une tente, un sleeping, un matelas, des vêtements et de la nourriture pour 6-7jours dans/sur mon petit sac.

Avant de retourner dans la montagne, j’en profitais pour faire une trempette dans la très belle rivière au fond de la vallée… ça compte pour une douche? La journée était propice à tout sauf faire de la randonnée (chaleur accablante). Pour une rare fois dans ma vie, j’aurais préféré la plage à la montagne… mais mon timing serré pour finir The Long Trail ne me le permettait pas.

13.30 – De retour sur le sentier, à la base de Camel Hump State Park, le fun recommençait avec une ascension de +1200m jusqu’au sommet du Mont Camel Hump (Dos de Chameau). Qui dit resupply, dit abondance de nourriture, mais aussi un sac rempli à pleine capacité (très lourd).

J’arrêtais pour la nuit à mi-chemin du sommet au Bamfort Ridge Shelter, beau refuge assez basic et ouvert sur l’extérieur… avec 4 bear box (boite à ours… pour cadenasser tes trucs dedans protégé des ours)… ce qui n’indiquait rien de bon.

Jour 8 – TEMPS TROUBLES

Départ Bamforth Ridge Shelter

Arrivé MontClair Glen Lodge

Distance Du Jour 5.4miles (8.6km)

Distance Totale Parcouru 98.4miles (157.4km)

Distance À Faire 173.6miles (277.6km)

À partir d’aujourd’hui, mon principal problème allait changer du tout au tout. Depuis le départ de la randonnée, m’approvisionner en eau était extrêmement difficile. Je marchais plus souvent qu’autrement sous un soleil de plomb en quasi permanence déshydraté. À partir d’aujourd’hui, mes prières allaient être exhaussées… un peu trop à mon gout; ce serait le déluge!

Ma randonnée était loin d’être terminé, mais j’affrontais mon dernier vrai challenge du parcours; atteindre le sommet de Camel’s Hump. Même par beau temps, le sentier (essentiellement rocheux) pardonnait difficilement les erreurs. Avec la pluie et le sentier totalement exposé au fort vent, le facteur glisser/perdre pied était doublement présent.

Le sommet fut la définition même d’un No Man’s Land; le vent soufflait tellement fort que je devais ramper sur le rock pour avancer. Tout ce qui n’était pas fixé solidement sur mon sac partait au vent (ou revoir gourde) et la pluie tombait à l’horizontal. Je ne m’y éternisait pas…

Midi à peine sonné, j’atteignais le Montclair Glen Lodge. Je décidais que j’en avais assez vu et je tirais la plug sur cette journée de randonnée.

Jour 9 – LES CAPRICES DE DAME NATURE

Départ MontClair Glen Lodge

Arrivé Stark’s Nest

Distance Du Jour 13.1miles (21km)

Distance Totale Parcouru 111.5miles (178.4km)

Distance À Faire 160.5miles (256.6km)

05.50 – Je me réveillais dans une forêt détrempée, mais ou il ne pleuvait plus.

L’objectif du jour était de ne pas tomber dans l’une des trop nombreuses piscines de boue, de ne pas glisser sur une roche ou une racine glissante… beaucoup plus facile à dire qu’à faire quand on considère que ca représentait 99% du sentier. Au lieu du combo vent et pluie d’hier, je devais faire face à un mix de brouillard très dense.

Ce qu’il y a de très cool au Vermont c’est que les nombreux centres de ski, par lesquels The Long Trail passent, laissent leurs bâtiments déverrouillés pour les randonneurs en été. En pleine ascension du Mont Stark, sous une pluie diluvienne, je tombais sur l’une de ces cabanes. AMEN!!!

Après un petit éclairci, je sautais à nouveau dans mes souliers imbibés d’eau et atteignais le Stark’s Nest; un grand chalet en bois au sommet de la montagne et appartenant au centre de ski Mad River Glen. J’aurais l’endroit à moi tout seul pour la nuit.

Jour 10 – LE JOUR LE PLUS LONG

Départ Stark’s Nest

Arrivé Emily Proctor Shelter

Distance Du Jour 19.5miles (31.2km)

Distance Totale Parcouru 131miles (209.6km)

Distance À Faire 141miles (225.4km)

Le soleil avait remplacé le déluge, mais le vent était à écorner des boeufs.

L’objectif du jour était d’engranger le plus de distance possible. Le terrain moins accidenté s’y prêtait bien… en théorie. En pratique, la section entre Lincoln Gap et Roosevelt Peak est probablement la plus mal entretenu sur The Long Trail; beaucoup de gros arbres tombés, de grands étangs de boue, etc. J’avançais à pas de tortue. Au moins, la vue était à couper le souffle depuis le sommet du Mont Roosevelt; un panorama de montagnes recouvertes d’un tapis vert jusqu’à l’orizon.

18.00 – Après plus de 12h de marche, je voyais le refuge Sunny Ledge poindre à l’horizon.

Jour 11 – BON KARMA

Départ Emily Proctor Shelter

Arrivé Sunrise Shelter

Distance Du Jour 17.7miles (28.3km)

Distance Totale Parcouru 148.7miles (237.9km)

Distance À Faire 123.3miles (197.1km)

Par 2 fois aujourd’hui j’ai évité le déluge en m’arrêtant quelque part juste avant. On dit que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt… et bien rester au sec appartient aussi à ceux qui se lèvent tôt… à 05.45 pour être plus exact.

Ciel gris foncé troublé, pas de vent, pas de bruit d’oiseau, on aurait dit que le temps s’était arrêté. On aurait dit que tout ce beau monde attendait que Dame Nature explose de colère.

La mauvaise température des derniers jours avait fait fuir les randonneurs si bien que le sentier était désert.

À peine avais-je mis les pieds dans le Sunrise Shelter, que la pluie s’installait pour de bon pour la nuit.

Jour 12 – BAD KARMA

Départ Sunrise Shelter

Arrivé Rolston Rest Shelter

Distance Du Jour 14miles (22.4km)

Distance Totale Parcouru 162.7miles (260.3km)

Distance À Faire 109.3miles (174.7km)

La pluie n’avait pas cessée depuis la veille. Dans une forêt froide et détrempée, à arpenter des sentiers transformés en rivière, il était futile de tenter de ne pas avoir les pieds mouillés.

En fin de journée, au moment où j’arrivais au campement, la pluie arrêtait complètement. Difficile de ne pas le prendre personnel!

À AUCUN MOMENT dans la journée, il n’y avait eu un moment de joie; pénible du début, quand je m’étais réveillé et que j’avais constaté qu’il pleuvait des cordes, à la fin, en passant par les 7 heures à marcher sous une pluie torrentielle. Si hier j’avais été chanceux, Dame Nature s’était royalement reprise aujourd’hui.

Jour 13 – YELLOW DELI

Départ Rolston Rest Shelter

Arrivé Road U.S. 4 + Rutland

Distance Du Jour 5miles (8km)

Distance Totale Parcouru 167.7miles (268.3km)

Distance À Faire 104.3miles (166.7km)

06.30 – Je me réveillais, constatait qu’il faisait soleil et partais en coup de vent.

Je survolais les 5miles (8km) qu’il me restait à parcourir jusqu’à la route… sautais dans le bus mis à la disposition des randonneurs… et me retrouvait à Rutland, charmante petite ville sans histoire du fin fond du Vermont.

6 jours après avoir fait mon dernier réapprovisionnement en nourriture, j’étais arrivé au bout de mes rations hier soir. Non seulement j’allais m’acheter de nouvelle provision, j’allais aussi me gâter en dormant dans un lit pour une 1ère fois depuis mon départ de Montréal (13 jours).

Rutland se trouve à l’endroit où The Long Trail et l’Appalachian Trail se fusionne pour ne faire qu’un sur environ 200miles. Cette ville compte sur une véritable institution parmi les auberges le long du parcours; le Yellow Deli.

Sans réservation, j’étais accueillis à 09.00 du matin par un vieux hippy barbu qui m’offrait un maté (thé argentinien… que je déteste)! Je me faisait tout de suite assigner un lit dans un confortable dortoir climatisé… et un déjeuner. Facture totale; 0$

Bon… pour les pointilleux, l’auberge est tenu par une secte religieuse un peu bizarre, mais cela ne devrait pas vous faire renoncer à essayer ce merveilleux auberge.

Jour 14 – BIENVENUE SUR L’APPALACHIAN TRAIL

Départ Road U.S. 4 + Rutland

Arrivé Clarendon Shelter

Distance Du Jour 16.7miles (26.7km)

Distance Totale Parcouru 184.4miles (295km)

Distance À Faire 87.6miles (140km)

Je gagnais le sentier en sautant dans le 1er bus quittant la ville. Dans les heures qui allaient suivre, j’allais réaliser l’ascension du Mont Killington, dans une forêt enveloppée dans un brouillard épais, mais qui s’illuminait plus je montais et que les rayons du soleil perçaient le feuillage.

À partir d’aujourd’hui, je partageais le sentier avec des randonneurs marchant l’Appalachian Trail. En date du 28 juillet 2018, les randonneurs que je croisais et qui avaient commencés à marcher depuis le sud de l’Appalachian Trail, avaient commencé en mars et marchés plus de 2000miles. Ceux qui avaient débutés au nord marchaient depuis début/mi-juin et avaient au moins 500miles dans les jambes. À entendre leurs histoires, je me sentais vraiment humble avec mes 2 semaines et 200miles de marche.

L’Appalachian Trail n’est pas aussi populaire que la Pacific Crest Trail en terme de très longue randonnée (5-6mois), mais le sentier est tout de même très achalandé. Fini la tranquillité sur le sentier. Alors que je croisait des randonneurs tous les 3-4h sur The Long Trail, j’en croisais désormais aux 20-30min.

En quelques heures, je franchissais la barre des 15miles et atteignais le site enchanteur du Clarendon Shelter.

Day 15 – QUAND VERMONT DEVIENT VERMUD

Départ Clarendon Shelter

Arrivé Big Branch Shelter

Distance Du Jour 16.9miles (27km)

Distance Totale Parcouru 201.3miles (322km)

Distance À Faire 70.7miles (113km)

Il y a 2 écoles de pensées pour les randonneurs longue distance; ceux qui commencent hyper tôt et ceux qui se lèvent hyper tard. Les uns se lèvent et mangent en vitesse pour commencer leur journée de marche vers 06.00/07.00 (le soleil se lève à 05.20). Les autres se lèvent vers 08.00, prennent le temps de se chauffer un café, relaxent et puis prennent le sentier vers 09.00/09.30. Généralement, la 1ère école fini sa journée entre 15.00 et 17.00 et peut ajuster son horaire en cas d’intempéries, alors que la seconde école fini vers 19.00/20.00. Pas besoin de vous dire à quelle école j’appartiens!

06.45 – C’est avec les jambes aussi flexible que du béton que j’entamais la journée.

Au delà des forêts toutes vertes et des jolies montagnes, le surnom non officiel du Vermont est VerMud (Mud = Boue). J’allais découvrir ce visage du l’État à partir d’aujourd’hui en marchant en quasi permanence les 2 pieds bien enfoncés dans la boue jusqu’à la fin de ma randonnée

Jour 16 – LE COUTEAU ENTRE LES DENTS

Départ Big Branch Shelter

Arrivé Road VT 11/30 + Hitchhike Manchester

Distance Du Jour 16.7miles (26.8km)

Distance Totale Parcouru 218miles (348.8km)

Distance À Faire 54miles (86.2km)

06.10 – L’objectif d’aujourd’hui était simple; boucler 17miles, +800m d’ascension positive par delà le Peru Peak, le plus rapidement possible pour me retrouver sur le bord de la grand route, lever le pouce, et me retrouver dans la ville de Manchester, où un lit douillet m’attendait.

À la question; pourquoi une montagne se nomme Pérou en plein cœur du Vermont? La réponse est simple; en l’honneur de la ville du même nom qui se trouve juste à côté! Logique non?!?

13.20 – Au moment où j’arrivais à la route, 2 gars tendaient le pouce depuis un bon moment… et venait tout juste d’attraper un poisson. Nous montions tous les 3 dans le derrière du truck (ce qui est illégal au Vermont 😉

J’étais quitte pour un après-midi de repos à la Green Mountain House, une maison pensée par un randonneur, pour les randonneurs; 30$, incluant un frigo plein de nourriture, un lit super confo, laveuse/sécheuse, lift inclu pour retourner au sentier le lendemain, et j’en passe. Avec seulement 8 places, il faut réserver 2-3 jours à l’avance puisque les places s’arrachent comme de petits pains chauds.

Dans un sens, un auberge de randonneurs a beaucoup de similitude avec un foyer de personnes âgées; tout le monde a de la difficulté à marcher!

Jour 17 – JUSQU’À ÉPUISEMENT

Départ Manchester + Hitchhike Road VT 11/30

Arrivé Black Branch River

Distance Du Jour 18.4miles (29.2km)

Distance Totale Parcouru 236.4miles (378km)

Distance À Faire 35.6miles (57km)

C’est la moindre des choses de dire que je n’avait vraiment, mais vraiment pas envi de quitter la Green Mountain House ce matin. Il ne restait plus que 4 jours de marche avant d’atteindre le Massachusetts et la fin de The Long Trail, mais la météo annoncait 90% d’averses/orages pour les 3 prochains jours.

À mi-chemin d’une journée sans histoire, j’atteignais le sommet du Mont Stratton, la plus haute montagne au sud du Vermont. Une vieille tour d’observation s’y trouvait. Ceux qui ont le courage de monter jusqu’en haut seront récompensés par un magnifique panorama 360degrés à perte de vue dans tous les sens.

17.30 – Après 9 heures de marche, je décidais d’installer mon campement sur le bord d’une jolie rivière traversée par un pont en bois (pas un campement officiel). Un Refuge se trouvait à moins de 4km… mais c’était 4km de trop.

Jour 18 – REGARDER LA PLUIE TOMBER

Départ Black Branch River

Arrivé Goddard Shelter

Distance Du Jour 11.6miles (18.8km)

Distance Totale Parcouru 248miles (396.8km)

Distance À Faire 24miles (38.2km)

06.50 – De la boue, de la boue et encore plus de boue composait le menu du jour.

13.05 – J’arrivais au Goddard Shelter au moment où un violent orage débutait. Avec le prochain refuge à 10miles d’ici, il n’était pas question de repartir avant que la pluie cesse.

6 heures passaient, le soleil se couchait et la pluie persistait.

J’avais passé toute l’après-midi dans le petit refuge, fermé sur seulement 3 cotés, à discuter avec une douzaine de randonneurs de l’Appalachian Trail.

« Thats a small bag you got there (ton sac à dos est vraiment petit ». Je serais riche si on m’avait donné 5$ à chaque fois qu’un autre randonneur m’a lancé cette remarque. Pour la 1ère fois aujourd’hui, j’ai rencontré quelqu’un qui avait un plus petit sac que moi; 17litres (versus mes 24litres). Pendant que tous les autres autour n’en revenaient pas comment nous pouvions rentrer une tente, un sleeping, un matelas, des vêtements et de la nourriture dans si petit, nous nous échangions les compliments.

Jour 19 – PENDANT QUE LA PLUIE N’Y EST PAS..

Départ Goddard Shelter

Arrivé Seth Warner Shelter

Distance Du Jour 21.6miles (34.5km)

Distance Totale Parcouru 269.6miles (431.3km)

Distance À Faire 2.4miles (3.7km)

Dans la vie, si on se fiait sur les bulletins météo pour planifier notre emploi du temps, on serait bien triste.

Prenez aujourd’hui par exemple. Hier encore, on annonçait 90% de probabilité d’averse avec orage violent… pourtant… exception faite de 10min d’averse… j’allais marcher au gros soleil toute la journée.

Malgré tout, le mal était fait; le sentier était détrempé. Il était futile, et doublé d’une grande perte de temps, d’essayer de garder mes pieds au sec.

Jour 20 – UN DERNIER TOUR.. DE BOUE

Vendredi 3 aout 2018

Départ Seth Warner Shelter

Arrivé North Adams Massachusetts

Distance Du Jour 2.4miles sur The Long Trail… +10km

Distance Totale Parcouru 272miles (435km)

J’avais marché comme un fou la veille pour me donner une dernière journée hyper facile.

La frontière Vermont/Massachusetts était à moins de 3 miles de mon point de départ. Cette frontière marquait la fin officiel de The Long Trail, mais se trouvait au beau milieu du bois à 7km de la grand route et 10km de la ville la plus proche.

09.45 – North Adams!!!

TOUT dans mon sac et sur moi était humide/détrempé/sentait comme la chienne à Jacques. Une (très) bonne douche s’imposait… mais il me fallait tout d’abord rallier Montréal (plus facile à dire qu’à faire même si j’étais à moins de 300km à vol d’oiseau de Montréal).

Je plain les personnes qui seraient assis autour de moi dans le bus…

ÉPILOGUE

Après 20 jours et officiellement 272miles, par-delà les multiples sommets, les mers de boue, la sécheresse et les déluges, je déclare mon aventure sur The Long Trail T E R M I N É E!

Je suis donc un Thru Hiker (randonneur qui complète toute la randonnée d’un coup), End to Ender (un randonneur qui fait complète la totalité du sentier), Southbounder sur The Long Trail!

En terme de difficulté, les montagnes que traversent The Long Trail sont bien loin des plus haut sommets que j’ai atteint dans vie (6000m+), mais l’accumulation de plusieurs petites montagnes à monter/descendre jour après jour rend The Long Trail très coriace. La pire chose à faire serait de sous-estimer ce sentier.

THE LONG TRAIL EST POUR TOI SI

+ Vous aimez marcher dans la boue et/ou sous une pluie battante,

+ Vous aimez porter des vêtements et souliers humides,

+ Vous rêvez de faire une grande randonnée du type Pacific Crest Trail / Appalachian Trail, mais n’êtes pas sur si vous serez capable/aimerez ça. 3-4 semaines sur The Long Trail et vous saurez pour sir si vous voulez vous embarquer dans une très grande randonnée.

+ Une occasion en Or d’empirer (ou de débuter) vos problèmes de dos.

INFOS PRATIQUES

+ Il n’est pas absolument nécessaire d’avoir une tente. Il y a une tonne de Refuges le long du sentier. Une tente offre tout de même plus de flexibilité.

+ Il est possible de se ravitailler en nourriture à tous les 2-3jours si vous le voulez. Le sentier croise des routes et il est facile de faire du stop jusqu’à la ville la plus proche.

Dans un monde où tout va de plus en plus vite et où on ne voit pas le temps passer,

The Long Trail est un moyen de ralentir la cadence, de reconnecter avec soi-même et d’être en paix avec la nature. Lâchez les pilules et sautez dans vos bottes!

« Only those who will risk going too far can possibly find out how far one can go »

T.S. Elliot

P.S. I

The Long Trail est l’un des 3 sentiers de longue randonnée composant la « Mini Triple Crown (Mini Triple Couronne) », 3 randonnées qui prennent de 2 à 4 semaines à compléter, en comparaison aux 3 randonnées de la Triple Crown qui prennent individuellement de 4 à 6 mois à compléter.

Triple Crown des Longues Randonnées (aux États-Unis)

⁃ Appalachian Trail

⁃ Continental Divider Trail

⁃ Pacific Crest Trail

Mini Triple Crown des Longues Randonnées (aux États-Unis)

⁃ The Long Trail

⁃ John Muir Trail

⁃ Colorado River Trail

Catégories : Non classé
Publié par Nicolas Pare le 4 novembre 2018

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Flux des commentaires