Aller au contenu principal

Épisode 43 – Pai; à travers les brumes…

9 décembre 2556

Chiang Mai désormais derrière moi, je mettais le cap sur Pai à bord d’un épave, un très vieux bus qu’on aurait oublié d’entretenir depuis des lunes. J’avais alors des flashbacks de l’Inde… surprenant pour un pays aussi développé que la Thaïlande.

La route pour Pai n’était pas de tout repos et il fallait avoir l’estomac bien accroché alors que le vieux bus dévalait les routes sinueuses de montagne tels des montagnes russes.

Chaque freinage était marqué par un bruit strident de métal sur métal. C’était les freins du bus qui tachaient de nous rappeler qu’ils étaient à la fin de leur vie… et peut-être aussi de la nôtre…

Ajoutez un gars beaucoup trop excité derrière le volant et vous aviez une tension qui était à son comble. Heureusement, un moine bouddhiste prenait place à bord du bus… tout le monde sait qu’il ne peut rien arriver à des moines right?!?

IMG_1978 IMG_1979 IMG_1983

Décrit par certain comme le Little Katmandou de l’Asie du Sud-Est, Pai est une petite ville de 5000 habitants entouré de paysages enchanteurs et perdue dans les montagnes et la jungle du Nord de la Thailande.

Étant un village quasi anonyme il y a moins de 20ans, Pai s’est depuis transformé en un véritable incontournable pour toute personne séjournant en Thaïlande.

Vous voulez faire une retraite (formation) de Yoga, de cuisine thaïlandaise, de cirque, de kick-boxing?

IMG_2102

Vous voulez passer vos journées au volant d’un scooter sur de superbes routes sans trafic? Vous voulez faire du kayak ou du rafting? Vous voulez arpenter la jungle par vous même? Eh bien, Pai est l’un des endroits par excellence en Asie du Sud-Est pour s’adonner à toutes ces activités. Le tout dans un environnement enchanteur et dénué de tout stress… idéal pour faire la farniente. Bref, c’est le genre d’endroit où tu ne veux plus repartir.

IMG_1987 IMG_1989 IMG_1991

7 2IMG_202810

Je me suis donc trouvé une très charmante hutte en bordure de la rivière pour un prix dérisoire. En prime, j’avais une terrasse, mon propre hamac et je n’avais qu’à traverser un petit pont de bambou tout sauf solide (assez impressionnant, mais pas la chose la plus sécuritaire que j’ai vu) pour me retrouver au centre du village… que demander de mieux…

IMG_2778171513IMG_2844IMG_2856IMG_2774

Moi qui avait été épaté par le Sunday Night Market de Chiang Mai, j’ai été agréablement surpris d’apprendre qu’il y avait de ces foires de nourriture À TOUS LES SOIRS sur la rue principale de village. De l’excellente nourriture pour pas cher… que demander de mieux. Ce soir là à Pai, il y avait 2 touristes (j’étais toujours avec mon pote Alex) un peu pompette qui se promenait d’un stand à l’autre avec de grosses bières dans les mains… je vous laisse deviner de qui je parle ;-)…

IMG_2045 IMG_2047 IMG_2048 IMG_2049 IMG_2050 IMG_2057IMG_2761  IMG_2851IMG_2132

UN VIRAGE APRÈS L’AUTRE

Après une journée passée à me reposer et faire le point sur mon voyage, je me levais avec l’intention de me louer un scooter afin de faire le tour des environs et ce, même si le couvert nuageux ne laissait présager rien de bon pour la suite de la journée. Qui ne risque rien n’a rien… allez en route.

Le meilleur moyen de décrire ma journée à scooter est de dire que j’ai enfourché ma bécane, j’ai rangé ma carte (pas trop loin quand même) et je me suis perdu dans la l’envoûtante campagne/jungle entourant Pai. Si il y avait une route, je me faisais un devoir d’aller voir ce qu’il y avait au bout.

IMG_2187119IMG_223813IMG_2242IMG_2241

J’ai donc passé la majorité de l’avant-midi à me promener sur les magnifiques petites routes de campagnes à proximité de Pai avec notamment un arrêt à la chute Mo Paeng.

3

Puis, je suis passé en seconde vitesse; j’ai pris la grande route en direction de Mae Hong Son, l’autre ville d’importance dans la région, située tout juste à la frontière avec le Myanmar à plus de 100km de Pai. Mon intention n’était pas de rejoindre cette ville, mais bien de me rendre le plus loin possible puisque cette route est réputé comme étant l’une des plus belle en Asie du Sud-Est.

Pour ceux qui ne sont jamais allé à Pai… donc la très grande majorité d’entre-vous… il faut savoir que le village est célèbre pour sa superbe route de montagne sinueuse comprenant de nombreuses courbe, reliant Chiang Mai d’un coté et Mae Hong Son de l’autre. Ils se sont amusé à les compter et on en dénombre exactement 3095… sur une route d’un peu plus de 150km. Ce n’est pas compliqué, très rare sont les bouts droit sur le plat… tu es soit en train de monter, soit en train de descendre… et tout le temps en train de virer d’un côté où de l’autre.

IMG_2286IMG_2289IMG_2290IMG_2291IMG_2292

J’ai donc passé le plus clair de mon temps à alterner entre « couper le moteur, me laisser descendre, tourner le volant et donner des coups de freins par-ci par-là » et « mettre le gaz dans le plancher pour monter ». Une conduite sportive très amusante, mais qui laisse peu de répit… la plupart étant des virages à près 180degrés. En plus de la superbe route, les paysages de jungle et de montagnes étaient tout simplement magnifique.

Pour dire vrai, c’est peut-être l’endroit le plus sécuritaire et l’un des plus beau pour faire du scooter que j’ai vu en Asie; superbe route en très bon état, magnifique paysage et peu de trafic.

Puis, alors que je me trouvais à plus de 60km de Pai et que je commençais à me dire que je pourrais aller faire un tour à Mae Hong Son, une pluie fine, mais persistante, a tôt fait de me transformer en bonhomme tout mouillé. En effet, en voyageur prévoyant, j’avais cru bon de ne pas mettre mes lunettes de soleil (je ne voyais presque rien avec toute l’eau qui m’arrivait dans la figure) et de ne pas apporter mon sac à dos… et donc pas d’imperméable…

12IMG_2270 IMG_251544

PAI CANYON

Ayant regagné Pai alors que la pluie cessait enfin, je décidais d’aller visiter le Pai Canyon.

Le Lonely Planet parlait du Pai Canyon en disant « est-ce la réponse au Grand Canyon aux États-Unis ». Well… en lisant ces lignes, je me suis dit « à ta peu toué… est-ce que le Lonely Planet vient réellement de comparer le Grand Canyon à un canyon anonyme du Nord de la Thaïlande?!? Ils ont du en mettre beaucoup encore une fois… mais je dois en avoir le coeur net ».

Eh bien, il ne m’aura fallu que quelques secondes sur place pour constater que c’était loin de ressembler au Grand Canyon… mais que ce Lonely de merde avait raison.

Pourtant, j’avais bien failli ne jamais me rendre au canyon. Alors que j’étais à manquer d’essence d’un seconde à l’autre, je commençais à me dire que ma « journée de travail » avait déja été bien remplie et que je n’avais pas vraiment besoin d’aller voir le canyon. Or, il n’y a pas de hasard dans la vie… alors que j’étais sur le point de rebrousser chemin… je suis tombé par miracle sur une station de service (les station de service sont trèèès rare autour de Pai). J’ai donc pu continuer ma route vers le canyon.

Pai Canyon est le genre d’endroit où tu n’as AUCUNE attente avant d’y poser les pieds… mais à la minute où tu poses les yeux dessus, tu te dis ‘’non, c’est impossible que ce genre d’endroit puisse exister’’.

Composé de montagnes escarpées fait de sable rouge, le canyon juge beaucoup avec la forêt verdoyante qui l’entoure. C’est comme si il y avait un désert au beau milieu de la jungle. En fait, cet endroit sort de nulle part et si il n’y avait pas de signe sur le bord de la route, personne ne pourrait se douter qu’à quelques mètres de là se trouve une merveille de la nature… petit parc d’attraction naturel, gracieuseté de Dame Nature, avec plein de petits sentiers dans lesquels on peu se perdre et s’amuser pendant des heures… et le genre d’endroit qui peut te vider une carte mémoire de caméra dans le temps de le dire.

Après une journée nuageuse passé sur ma bécane, le soleil s’est pointé le bout du nez juste à temps pour que j’assiste au coucher de soleil sur le Pai Canyon.

15 20 21 32 34 43  IMG_2329 IMG_23713340

Au final, le compteur s’est arrêté à un peu plus de 250km… allez, à la bière…

30

UN VRAI BON TREK

Si on vous disais; tu vas marcher 16km allé-retour pour te rendre jusqu’à une superbe chute perdue dans la jungle. Le 3/4 du temps, tu vas marcher dans le lit d’une rivière parce que c’est le seul sentier possible pour passer au travers de la jungle. Tu ferais quoi?!? Pour ma part, je signerais tout de suite…

Eh bien c’est exactement ce que j’ai fait lors de mon 3ème jour à Pai en faisant un trek dans la jungle pour me rendre jusqu’à la chute Mae Yen.

IMG_2841IMG_2546

À peine quitté la route qui m’avait conduite du village jusqu’au départ du sentier, que j’étais devant une impasse; il n’y avait aucune trace de sentier… seulement une petite rivière. Pourtant, il y avait bel et bien un panneau indiquant le sentier juste avant. Au bout d’un moment, j’ai fini par comprendre que le sentier et la rivière ne faisait qu’un. Après tout, la rivière était peu profonde avec un fond sablonneux et je me dirigeait vers un chute… j’imagine que la rivière provenait de celle-ci. Les 8km menant à la chute allait donc me voir alterner entre des champs, la jungle, le lit de la rivière, des petits rapides pas très commodes et ainsi de suite.

Seul à marcher dans le sentier en plein milieu de la jungle… en flip flop et sans aucune gourde ou provision… je me suis mi à penser à tout ce qui pourrait m’arriver; serpent, araignée vénéneuse, faire un faux mouvement et me fouler une cheville, etc. Foutu cerveau, pourquoi il pensait à ce genre de chose à pareil à ce moment là?!?

IMG_2582IMG_2548 IMG_2615 3

Le sentier/rivière me rappelait les films de la guerre du Vietnam tels que Platoon, The Thin Red Line, etc. Vous savez, quand un bataillon marche dans le lit de la rivière et que des vietnamiens sont embusqués dans les buissons tout autour… je m’y serais cru… heureusement, je ne me suis pas fait canardé… j’attendais que hélicoptère me passe au-dessus de la tête avec du vieux Rolling Stones (Paint in Black) jouant à tue-tête à tout moment… ça non plus ce n’est pas arrivé.

7 10 12 IMG_2675 IMG_2694 IMG_2697 IMG_2718 2 5 7

Au final, j’ai atteint la chute et je suis revenu sans aucun embûche. Après le trek de 3jours 2nuits assez ordinaire que j’avais fait à Chiang Mai quelques jours plus tôt, ce petit trek m’avait réconcilié avec la jungle thaïlandaise. C’est l’une des plus belles randonnées d’un jour que j’ai pu faire dans ma vie; il y avait des sections techniques, c’était amusant, les paysages étaient super (une vraie jungle) et il n’y avait pas un chat ou presque.

6IMG_2638

Le dernier point peut s’expliquer en grande partie au fait que le sentier n’est pas très bien entretenu et qu’il a été repris par la jungle à certains endroits. De plus, bon nombre de section sont plus ou moins technique et il serait facile de s’y fouler une cheville ou bien glisser et se pêter la tête. Si vous voulez mon avis, c’est super puisque cela le rend moins accessible et fait fuir le touriste normal. C’est un trek fait pour les vrais… vous savez, ceux à qui cela ne fait aucun poil de ne pas marcher dans un sentier bien balisé et de se mouiller un peu (beaucoup).

Pour ceux qui auraient envi de faire ce trek (je le recommande fortement), sachez que les bottes/souliers de montagne sont à proscrire. J’ai du marché plus souvent dans la rivière que dans un sentier… avec des souliers je n’aurais pas autant apprécié l’aventure (j’en ai vu un qui enlevaient leurs souliers et les remettait à chaque passage dans la rivière… Aussi, il faut vous assurer de partir tôt (au plus tard 10h) puisque l’allé retour est assez long. Je l’ai fait en 5h à un bon rythme, donc calculez au moins 6 sinon 7h héhé…

Sur une note plus tragique, le nombre d’araignés qui vont se retrouver sans domicile le long de ce sentier à cause de moi est alarmant (sortez les violons)… j’ai perdu le compte du nombre de fois que je me suis tapé une toile dans la figure… pas toujours cool d’être grand.

CRY ME A RIVER

6.00am – Le réveil sonne… il pleut à siaux dehors… je n’ai qu’une seule envi; me recoucher… mais c’est impossible puisque la veille au soir j’avais booké/payé un trip en rafting. Je devais donc me présenter au bureau de l’agence pour 7am… ahh et puis merde, je remets mon cadran pour 6.45… j’aurais juste à courir sous la pluie…

C’est bien trempé que j’ai pris place dans la boite d’un camion en route vers le départ du rafting. La route fut longue et pénible… le chauffeur roulant à un train d’enfer sur les routes de montagnes cahoteuses. Moi et mes 5 compagnons regrettions amèrement de s’être bourré la face dans le déjeuner qu’on nous avait servi quelques minutes avant de le départ. On pouvait voir sur le visage de certains qu’ils avaient le cœur sur la main…

Quelques 2 heures plus tard, nous étions finalement rendu sur le bord de la rivière près à prendre place à bord des canots pneumatiques en route pour une randonnée de plus de 5h.

2 IMG_2746

À peine quitté la rive, que nous passions dans une superbe section de rapide; de grosse roche à contourner, de bons rapides, du courant et de l’eau plein le visage… J’étais alors tout sourire. Si toute la journée était comme cela, mon Dieu que ça allait être amusant… ce fut malheureusement l’un de mes seuls instants de bonheur.

Détrompez-vous, il y a eu des bons moments, mais ils ont été très rares et de trop courte durée. J’ai donc passé le plus clair de mon temps à regarder la nature environnante… sans la moindre trace de présence humaine… en me laissant flotter paisiblement.

J’ai ainsi pu apprendre que les singes (macaques) savent nager. Levez la main ceux qui ont déjà vu des singes nager dans une rivière… c’est bien ce que je pensais…

Le highlight de la journée fut sans aucun doute quand nous avons passé une section baptisé « Washing Machine (la laveuse)’’… je vous laisse deviner pourquoi ce rapide se nomme ainsi (indice… tourbillon). Étant un peu nonchalant, je me suis vite retrouvé cul par dessus bord. Curieusement, alors que tout le monde essayaient de me remonter dans l’embarcation au plus vite, les quelques minutes où j’ai flotté tout seul dans l’eau au travers des rapides furent probablement le meilleur moment de ma journée; je rebondissais sur des roches, je prenais des bouillons, mais j’étais tout sourire… après tout, j’avais enfin un peu d’action.

IMG_2729 IMG_2730  IMG_2751

Une fois de retour sur la terre ferme, nous étions loin d’être au bout de nos peines; il fallait assoir nos petites fesses dans la boite à l’arrière d’un camion pendant plus de 2h30 pour retourner à Pai.

IMG_2757

Heureusement pour moi, le Night Market était en cours à l’heure où nous sommes arrivé en ville. J’ai donc vite fait de tirer un trait sur cette journée ordinaire en me bourrant la face. Y a t’il meilleur moyen de se réconcilier avec la vie… je ne crois pas…

IL FALLAIT BIEN PARTIR UN JOUR

Après 2 autres jours passé à faire la farniente dans ma hutte et à me gaver le soir venu… ce qui portait mon total de jour passé à Pai à 1 semaine… je devais me résigner à quitter l’endroit. Pas que j’étais tanné, bien au contraire, j’ADORAIS l’endroit et c’est ce qui me faisait peur… j’avais vu depuis une semaine ce que l’endroit faisait sur les gens qui restaient trop longtemps; ils se transformaient en hippie paresseux…

IMG_2538

Pour tout dire, avec Railey Beach, Pai s’est hissé au plus haut de la liste de mes endroits préférés en Thaïlande et se retrouve même avantageusement placé parmi toutes les destinations où j’ai eu le plaisir de séjourner en Asie. C’est assurément un incontournable pour tout amateur de plein air… et de farniente.

Une visite au temple Wat blablabla, un temple avec un gros bouddha blanc tout en haut d’une montagne surplombant la vallée et je m’envolais vers d’autres cieux… à bord d’un avion sans aile surnommé « minibus ».

2723

Direction le Nord en route vers la frontière avec le Laos…

… avec un bref arrêt à Chiang Rai pour admirer le temple blanc… gros gâteau plein de crémage à peine fini de construire.

5 7 10 12 IMG_2890

… pour finalement gagner Chiang Khong, petite ville pépère en bordure du Mékong… notre arrêt pour la nuit. Sur la rive juste en face se trouve ma prochaine destination; le Laos…

1

P.S. I – Chose principale que je déplore à propos de la Thailande; il est très difficile, voir impossible, d’en apprendre sur la culture thailandaise. TOUT est axé en fonction du touriste. En de très rare occasions, j’ai pu entrevoir cette fameuse culture… enfin, je crois…

P.S. II – CHIANG MAI vs PAI
Vous n’avez pas beaucoup de temps, mais vous voulez visiter le Nord de la Thaïlande… que faire?!?

TREKS
Chiang Mai – Il faut soit passer par un tour organisé, soit louer un scooter et rouler très longtemps avant de tomber sur la jungle

Pai – Il ne suffit que de marcher quelques minutes à l’extérieur du village pour tomber sur la jungle.

SCOOTER
Chiang Mai – Vous aurez à dealer avec de la circulation dense et rouler une bonne heure avant de tomber sur la campagne.

Pai – Route tranquille, en très bon état et dans la jungle quelques minutes après votre départ.

Chiang Mai est une grande ville bruyante alors que Pai est un petit village paisible. Chiang Mai vaut la peine d’être visité, mais ne vous y attardez pas plus d’une journée. Tout ce que vous pouvez faire là-bas peut-être fait en mieux à Pai.

Catégories : Thailande
Publié par Nicolas Pare le 8 janvier 2014

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Flux des commentaires