Aller au contenu principal

Épisode 49 – Nouvel An sur Koh Tao

28 décembre 2013

LAO/KOH TAO EXPRESS

Après 2 magnifiques semaines au Laos, je me résignais finalement à quitter le pays. Après avoir soupesé les Pour et les Contre, j’avais décidé d’aller célébrer le Nouvel An avec Roark, mon éternel compagnon de voyage, et Lieselot, l’une de nos compagnes de voyage au Népal, depuis devenue Dive Master sur Koh Tao, l’un des endroits les plus touristiques de l’Asie. Avant de pouvoir célébrer une bière à la main et les pieds dans le sable, il me fallait faire une virée infernale qui allait me mener du Laos à cette fameuse ile de la Tortue au Sud de la Thaïlande.

Seule contrainte, et non la moindre, il me fallait poser les pieds sur Koh Tao au plus tard le 30 décembre en soirée (je suis parti du Laos le 28 au soir).

En bon backpacker nonchalant comme je le suis, j’avais décidé de m’en remettre à mon éternelle chance du voyageur qui se pointe à l’improviste et qui réussit toujours à avoir ce qu’il veut. J’avais tout de même fait un peu de recherche; une bière ou 2 de trop dans le nez, j’avais pris le temps d’ouvrir Google Maps et de localiser Vientiane (mon point de départ) et Koh Tao. À la vue de la distance qui séparait les 2 endroits, une petite lumière rouge s’était allumée dans le tableau de bord de mon cerveau; Koh Tao se trouvait trèèèèès loin de Vientiane. Je n’ai cependant pas cru bon de m’en soucier.

Ce gros 30 secondes de recherche m’avait aussi permis de repérer une toute petite ville pas connue du tout à mi-chemin… Bangkok… jamais entendu parler. J’avais donc cru bon d’en faire ma cible no.1. Une fois rendu là, il ne me resterait plus qu’à improviser à nouveau…

Une recherche plus exhaustive m’aurait permis de constater que ce que je m’apprêtais à faire, dans le laps de temps que je m’étais donné et à la période de l’année où j’étais (la période de Noël et du Jour de l’An est probablement la période la plus achalandé en Thaïlande… Il faut réserver longtemps à l’avance les bus/train/hôtel) était quasiment impensable… il me faudrait un timing parfait et une énorme dose de chance pour y arriver… mais bon, comme le dit le vieux dicton « les ignorants sont bénis »…

Fini les préambules, il est maintenant temps de se mettre à table…

Vientiane – Laos

3.00pm – 28 décembre – C’est un départ. À bord d’un tuk tuk format géant (15 personnes prennent place à l’arrière avec moi) je prends la direction de la gare de train 30min plus loin.

5.00pm – Bien installé à bord d’un train, je m’apprête à franchir le Mekong, soit la frontière qui sépare le Laos de la Thaïlande. Je regarde cette rivière d’un brun chocolat et je ne peux m’empêcher d’avoir un pincement au cœur; mon merveilleux séjour au Laos est terminé.

IMG_1561

Nong Khai – Nord de la Thailande – 6.20pm – Après avoir passé les douanes, je m’embarque à bord d’un train hyper spacieux et luxueux (pourtant ça ne m’a pas couté cher) avec air climatisé et laz-z-boy individuel qui se transforme en superbe couchette la nuit venue. Direction Bangkok…

Nuit du 28 au 29 décembre – Zzzzzzzz

IMG_1572

29 décembre – 5.55am – 12h après être embarqué dans le train, je me retrouve à Bangkok pour la troisième fois de mon voyage. Tout comme mon 1er séjour (j’ai passé la nuit dans le terminal de l’aéroport en transit de Delhi/Inde à Kota Kinabalu/Malaisie début septembre), je ne ferais que passer.

Complètement perdu comme à mon habitude quand j’arrive dans un nouvel endroit, je suis tout bonnement allé demander de l’information sur ‘’comment me rendre à Koh Tao’’ au kiosque d’info de la gare… pour me retrouver 10 minutes plus tard avec un billet de train pour Chumphon (gare qui connecte au bateau menant à Koh Tao) et un billet de ferry pour Koh Tao.

Seul hic, la grosse horloge de la gare indiquait maintenant 6.20am et mon train ne quittait qu’à 5.35PM. Cela voulait donc dire qu’après les films « Une nuit au musée », mettant en vedette Ben Stiller, ce serait « Une journée à la gare »… moins glamour, mais un sacrifice nécessaire. Peu importe, j’ai vite trouvé une prise électronique. J’ai ainsi pu rattraper l’immense retard que j’avais pris dans l’écriture de mes blogues.

1 IMG_1582

5.35pm – Phénomène très rare en Asie, c’est pile poil à l’heure prévue que le train quitta la gare… pour vous donner une idée, le tableau montrant les arrivé/départ des trains indique l’heure de départ, tandis qu’une autre colonne indique l’heure réelle de départ…

Le train dans lequel je prenais place se trouvait à des années lumières de celui que j’avais pris la veille. Ayant booké à la dernière minute, il ne restait que des places en 3ème classe… dans un wagon rempli de bancs d’autobus très dur et à partager avec une autre personne. Ajoutez à cela que mon arrêt était prévu à 2.30am, qu’il n’était pas le dernier arrêt du train et qu’il n’y avait aucun moyen de savoir quelle était la prochaine station. Bref, la nuit s’annonçait TRÈÈÈS longue. Entre dormir et risquer de rater mon arrêt ou ne pas dormir, j’ai choisi le moindre mal… j’allais donc passer une nuit blanche volontairement.

IMG_1598

Malgré la fatigue extrême, je suis resté éveillé durant chaque seconde de cet interminable train. Au grand plaisir de mon derrière, j’ai rapidement découvert le wagon restaurant… avec des sièges plus confo… et de la bière. Moi et mon nouvel ami bangladeshien (?!?) avons donc passé de longues heures à parler et à ne pas se comprendre mutuellement.

IMG_1599

3.45am – Seulement 2h plus tard que prévu, le train arrivait enfin à la gare de Chumphon. À partir de là, je devais attendre l’arrivé du bus qui allait me conduire au ferry… et celui-ci se pointait seulement à 6.00 du matin. C’est donc bien assis à me les geler à l’extérieur de la gare que j’ai passé les 2 heures suivantes à lutter contre le sommeil.

Je profite de cette période d’attente pour faire quelques remerciements. Je tiens à remercier du fond du coeur la dame au kiosque d’information de la gare de Bangkok qui, lorsque je lui ai demandé un billet de train pour Chumphon, m’a demandé si je voulais booker un bateau en même temps… MERCI MERCI MERCI

Au départ, je pensais me pointer à Chumphon et ensuite sauter dans un bateau et le tour serait joué… mais bon, à ce temps-ci de l’année, c’est IMPOSSIBLE; tous les bateaux étaient bookés jusqu’au 1 janvier. Durant les 2 heures que j’ai passé à attendre près du guichet avec mon billet de bateau en main, j’ai vu une TONNE de gens se pointer sans billet comme je l’aurais fait… et repartir en beau maudit…

Voici donc un petit récapitulatif pour ceux qui envisageraient un jour d’aller sur Koh Tao, Koh Samui ou Koh Pha Gnan entre Noel et le Jour de l’An.

FIRST THING FIRST… ne pensez pas pouvoir vous présenter sur l’une de ces iles sans avoir réservé un hotel/hostel/resort/niche à chien à l’avance…

SECONDO, au départ de Bangkok (soit en bus, soit en train), assurez-vous d’avoir déjà un billet de ferry en main.

Pour ceux qui voudraient aller sur Koh Tao, rendez-vous jusqu’à Chumphon… pour Koh Samui et Koh Pha Gnan, rendez-vous à Surat Thani. Il est possible de prendre un bateau pour Samui ou Pha Gnan de Chumphon, mais il y a peu de bateau par jour et ils sont rapidement remplis par les gens allant sur Tao, en plus de passer par Tao en 1er. En revanche, si vous allez à Surat Thani, il y a une tonne de bateaux qui vont directement à Samui ou Pha Gnan.

6.30am – Après 30minutes de bus, je me trouvais finalement au quai d’embarquement pour Koh Tao. De toute ma vie, exception faite de l’Inde, je n’ai jamais vu autant de gens entassé dans un endroit qu’à ce moment là. Un rassemblement de blanc bec en gougounes et en short au milieu de la Thailande. La scène me rappelait la séquence du film ‘’Expiation’’ (mettant en vedette Keira Knightley et James McAvoy) où le héro (McAvoy) se retrouvait sur une plage de France durant la 2ème Guerre Mondiale à attendre en vain un bateau qui le ramènerait en Angleterre tout comme les milliers de militaires britanniques avec lui. Il y avait TELLEMENT de monde qui s’en allaient sur Tao que j’en étais pris de panique (moi qui essai d’éviter les endroits trop touristiques, je me dirigeais dans l’endroit le plus touristique du pays le plus touristique de l’Asie. Tous entassé en tapon sur le bord de l’eau, toujours de plus en plus de touristes se pointaient… MY GOD.

Il n’y avait plus aucun doute dans mon esprit à ce moment; l’ile allait couler.

7.30am – Tout le monde à bord… larguez les amarres

IMG_1613

Avant cette « croisière », j’étais convaincu que j’avais le pied marin… je n’avais jamais été malade sur un bateau et j’avais toujours le sourire lorsque les bateaux étaient projetés de tout bord tout côté par les vagues. Vous avez surement remarqué que j’ai accordé mes verbes au Passé…

À bord du gigantesque catamaran, tout le monde ou presque a vomit en raison de la houle très intense sur l’océan… autant le catamaran étaient immense, autant les vagues le submergeaient complètement par moment. Pendant plus de 2heures, le bateau allait frapper brusquement le fond des vagues, remonter rapidement, atteindre le sommet de la vague et redescendre brutalement (vous savez dans les montagnes russes quand le coeur reste en haut).

Je dois l’avouer, les 30 premières minutes ont été très amusantes; mon estomac semblait en aussi bonne forme que le serait celui d’un vieux loup de mer. Je m’amusais donc à regarder les gens vomir autour de moi (petites natures que je me disais en les regardant de haut).

Puis petit peu à petit peu, j’ai commencé à me rendre compte que mon estomac n’était pas aussi ‘’bulletproof (à tout épreuve)’’ que je le croyais… les 2 extrémités de mon sourire ont alors commencés à descendre tranquillement mais surement vers le bas pour finalement se transformer en monsieur vraiment pas content. Puis, je me résigné à demander un sac comme tous les autres qui avaient déjà commencé leur ‘’grand nettoyage’’. J’ai donc passé la dernière heure du trajet la tête dans un sac noir à contribuer à la cagnotte de vomit…

10am – Le calvaire tirait à sa fin… Koh Tao était en vue.

Comme tous les autres, je suis sorti du bateau avec mon petit sac noir… j’étais CREVÉ et j’avais perdu le contrôle de mon Département de l’Équilibre…

Marque finale; Mer de Chine 10 – Prétendu vieux loup de mer (moi) 0

Peu m’en importait; quelques 43h après avoir quitté le Laos, j’étais arrivé à destination…

3

J’ai rapidement localisé Roark, qui était arrivé sur l’ile 1 semaine avant moi et une bonne nuit de sommeil plus tard tout était chose du passé…

L’ILE (KOH) DE LA TORTUE (TAO)

Ile surdéveloppé d’environ 2km par un peu moins de 10, l’ile de la Tortue est réputée comme étant l’endroit dans le monde est reconnu comme un Paradis de la plongé sous-marine. Pas que les profondeurs de l’océan sont extraordinaire à cet endroit (on m’a raconté que c’était assez ordinaire), mais plutôt en raison du fait que c’est l’endroit le moins cher sur la planète pour suivre une formation en plongé (Open Water, etc.). Il y a des shops de plongée PARTOUT sur l’ile.

Pour ce qui est du snorkeling, j’ai été en faire à Shark’s Bay, endroit réputé comme étant le meilleur endroit sur l’ile pour s’adonner à cette pratique, mais les coraux étaient affreux (tout brulé par le soleil) et il n’y avait pas beaucoup de poissons. Rien à voir avec ce que j’avais vu sur Bornéo et aux Philippines. Seul fait intéressant, il y a beaucoup de petits crabes sur les rocher à demi submergés.

Décembre et janvier sont probablement les pires mois pour venir sur Koh Tao. En effet, c’est le début de la mousson sur la cote Est de la Thaïlande, le soleil est bien souvent remplacé par un épais couvert nuageux et il y a beaucoup de vague… ce qui rend l’eau très brouillé et restreint la visibilité en plongé et en snorkeling.

Malgré tout, peu importe le moment de l’année, le soir venu, l’ile se transforme en un gros party… pas besoin d’aller à un endroit particulier même si Sairee Beach est l’endroit pas excellence.

5 6 7 894211 IMG_5355 IMG_5379 IMG_5381 IMG_5394

31 DÉCEMBRE 2013

JOURNÉE À ‘’FOREVER YOUNG’’ ISLAND

Après avoir pris l’un des meilleurs déjeuner que j’ai pu manger de MA VIE… pour moins de 2$… et encore complètement saoul de la veille (des retrouvailles ça se fête), nous avons décidé de prendre un longboat pour nous rendre sur 3 petites iles un peu au large et connectées l’une à l’autre par des bancs de sable.

20131231_105320 IMG_5067

Au menu sur cette ile; la grosse FARNIENTE

1IMG_5209

Exploration…

145 7 10   IMG_5133 IMG_5156 IMG_516520131231_121205

Et escalade… en flip flop/short pour atteindre un magnifique viewpoint.

IMG_5227 16

À ce sujet, je comprends mieux pourquoi plus de 75% des gens ayant trouvé la mort sur l’Everest sont morts lors de la descente. Rien de plus facile que de monter; tu tires et tu pousses. Cependant, lors de la descente, la gravité qui vient tout foutre en l’air et transforme ton super petit chemin pour monter en sentier suicidaire pour la descente. Ayant monté au plus haut sans trop d’effort et sans trop me soucier de la descente, je me suis senti comme un chat pris dans un arbre en essayant de descendre. J’en ai été pour quelques bonnes frousses, mais j’ai somme toute pu éviter de me péter la marboulette.

Une fois la journée terminée, nous nous sommes pointés sur le quai à l’heure fixée avec notre pilote de bateau (il faut retourner sur Tao avec le même bateau qui nous a amené sur l’ile). Nous avons alors rapidement repéré notre bateau… j’ai fait un signe de la main à notre pilote… il nous a rendu l’appareil… puis, au lieu de venir nous chercher, le bateau a commencé à dériver et s’éloigner tranquillement, mais très surement vers le large… nous avons alors vu le pilote et le capitaine travailler (donner des coups) sur le moteur… pas de doute, la bateau était en panne. Alors que tous les touristes quittaient l’ile l’un après l’autre, moi et Roark étions encore là à attendre comme des cons. Après un certains temps, il ne restait plus que 4 touristes sur le quai… et les 2 autres avaient l’air toute aussi en maudit que nous…

Alors que le soleil s’apprêtait à se coucher et que je commençais à me faire à l’idée de coucher à la belle étoile sur la plage, un autre bateau avec notre capitaine à bord est finalement venu nous chercher… nous sommes ensuite allé remorquer l’autre bateau. Tout est bien qui finit bien…

NEW YEAR EVE 2014

Il y a une expression qui dit que notre nouvelle année sera à l’image de la manière dont nous l’avons commencé… eh bien, si je me fie à mes 24 premières heures en 2014, ça devrait être encore une fois toute une année…

Pour l’occasion, la plage principale de l’ile, longue de plusieurs km, s’était transformée en un véritable dance floor. Il fallait simplement s’assurer d’avoir une bière à la main et ensuite on se promenait d’un bar à l’autre…

Beaucoup trop d’alcool + Feu d’artifices continu pendant 1h + Décompte endiablé sur la plage avec une tonne de gens survoltés + Super groupe d’amis + Trop de bière hic = A LOT OF FUN… et tout un mal de tête le lendemain.

IMG_1627 IMG_1616 IMG_1623

YOU ARE NOT ON THE LIST

5 janvier 2014 – Après 5 jours passés à ne vraiment pas faire grand chose d’autre que me reposer et boire comme un trou, il était désormais temps de faire mes adieux à l’ile de la Tortue. Pour ce faire, j’étais accompagné de Roark, avec qui j’allais voyager pour le prochain mois et +

Disons simplement que notre départ de l’ile ne s’est pas vraiment passé comme sur des roulettes. Ayant préalablement réservé nos places sur un bateau de nuit reliant Koh Tao au continent, nous nous sommes pointé sur le quai en soirée pour prendre le bateau…

Roark – Montre nos tickets au responsable du bateau,

Officiel – Je suis désolé, votre nom n’est pas sur la liste…

Moi – Quoi notre nom n’est pas sur la liste

Officiel – Le gars nous répète alors que nos noms ne sont pas sur la liste… et il part à rire.

Moi – Trop c’est trop, ce n’est pas vrai qu’un foutu thai va se foutre de ma gueule comme ça. Je lui ai alors répondu du tac au tac « If we don’t get on the boat, the windows of your office might break by accident (si nous ne montons pas à bord de ce bateau, les vitres de votre bureau risque d’accidentellement se casser) »

Officiel – Son sourire disparait de sa figure…

Roark m’a alors dit de rester à l’écart et de lui faire confiance…

D’un calme olympien, il allait aller trouver et réveiller la femme qui nous avait vendu les billets, la ramener sur le quai, discuter fermement avec elle… et sur les coups de 11pm nous étions comme prévu à bord du bateau avec chacun une couchette.

IMG_5409

7.00am – Nous étions confortablement assis à bord d’un minivan se dirigeant vers… Bangkok… encore

IMG_5335

P.S. I – Si j’avais à choisir entre marcher sur le bord de la route au pire endroit en Inde ou faire de même sur Koh Tao, je choisirais sans hésiter le pire endroit en Inde. Pourquoi?!? Autant c’est le chaos, il y a des voitures/scooters/tuk tuks partout dans les rues indienne, autant les chauffeurs ‘’savent ce qu’ils font’’ (je pèse mes mots). Bon, peut-être qu’ils ne savent pas vraiment ce qu’ils font, mais ils ont des yeux tout le tour de la tête et les accidents sont rares.

Sur Koh Tao, la grande majorité du traffic est composé de jeunes pré-pubaires conduisant un scooter pour la 1ère fois. En fait, je n’ai jamais été aussi nerveux sur le bord d’une route asiatique qu’à Koh Tao. Et pour cause, l’ile est très petite, c’est surpeuplé et une seule route relie un point à l’autre sur l’ile. Résultat; c’est insensé comment il peu y avoir des jeunes avec des scratchs/bandages sur les jambes/bras sur l’ile. Ajoutez à cela que c’est un endroit de party, que la police est quasi inexistante et que beaucoup conduisent avec les facultés affaiblis.

P.S. II – Lorsque je suis arrivé pour la 1ère fois à notre hôtel, j’ai vu la manager ayant un magnifique bébé dans les bras. Je me suis donc empressé de lui demander son nom… et elle de me répondre ‘’Baby’’… et moi de rajouter ‘’no no… i know it’s a baby, but what is her name?!? (non non… je sais très bien que c’est un bébé, mais quel est son nom?!?)’’… pour me faire réponde avec un grand sourire ‘’like I told you, her name is Baby (comme je te l’ai déjà dit, son nom est Baby)’’…. Ohhhhh

P.S. III – À la question ‘’est-ce que je vais revenir un jour sur Koh Tao’’, la réponse est NON… c’est beau, mais sans plus à comparé à tous les magnifiques endroits ailleurs en Thailande ou en Asie du Sud-Est… et c’est noir de monde… c’est par contre l’endroit idéal pour fêter le Nouvel An…

Catégories : Thailande
Publié par Nicolas Pare le 12 juillet 2014
1 commentaire Poster un commentaire
  1. 07/14/2014
    Jeanne-Mance Gauthier

    Je suis heureuse de voir que tu n’as pas passé le début de l’année 2014 seul. Tu étais avec ton ami. De beaux paysages et couchers de soleil.

    Réponse

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Flux des commentaires