Aller au contenu principal

Épisode 61 – What dreams may come

« Au-delà de nos rêves » – Traduction du titre de l’épisode… et nom d’un magnifique film mettant en vedette Robin Williams.

J’ai quitté le Canada début mars 2013 armé de mon sac à dos et un billet allé simple pour New Delhi. À ce moment là, je n’avais absolument aucune… mais aucune idée comment mon voyage allait tourner.

Par delà le chaos indien, les montagnes himalayennes, les plantations de thé du Sri Lanka et du Darjeeling, les caméras de Bollywood, le paradis infernal de Varanasi, le désert du Ladack, la jungle et les hauteurs de Bornéo, Manille la ville qui ne dort jamais, les rizières et les plages immaculés des Philippines, Singapour la magnifique, Kuala Lumpur la moins magnifique, les délices culinaires de Melaka et de Penang, les plages dignes de cartes postales de la Thailande, Bangkok l’envoutante, le Laos et ses démons, le Myanmar et ses merveilles… et bien plus encore… j’ai tracé mon itinéraire au jour le jour à coup de décision prise sous le coup de l’émotion.

Malheureusement, comme toute bonne chose, il fallait bien que ça se finesse un jour.

En ce 14 février 2014, après quelques 345 jours de voyage, je déclare mon voyage en Asie T E R M I N É.

ÇA NE CHANGE PAS LE MONDE…

1 an en Asie ça ne change pas le monde… sauf que… j’ai de nouvelles scratchs un peu partout sur le corps et des souvenirs plein la tête…

Je suis toujours le même gars impulsif, insolent et stupide, mais j’ai l’impression d’avoir considérable vieillit, je suis devenu un expert en gestion de crise et je suis beaucoup plus ouvert d’esprit. J’ai encore les mêmes convictions, mais je suis beaucoup plus nuancé dans mes propos puisque je sais maintenant que tout n’est pas Noir ou Blanc comme les médias tendent à nous le montrer.

Entre autre, j’ai voyagé avec des jeunes israéliens qui n’avaient aucune haine pour les arabes… mais qui avaient du faire leur service militaire obligatoire en Israel. J’ai aussi voyagé avec un jeune médecin palestinien qui vivait désormais à Tel Aviv (Israel) et qui avait apprit l’hébreux.

Au delà de tout cela, après avoir côtoyé l’extrême pauvreté au quotidien, je réalise maintenant pleinement que nous (Nord Américains/Européens) sommes des privilégiés de la vie. Il faudrait un jour arrêter de se plaindre la bouche pleine et réaliser que cette liberté de penser et de pouvoir choisir notre destiné… bref, toutes ces choses que nous prenons pour acquis… sont des rêves complètement hors de portés pour la très grande majorité des habitants de cette belle Planète Bleue.

Je sais aussi que l’argent ne fait pas le bonheur… ça aide, sauf que ça a ses limites. J’ai vu des gens sourire à la vie… même si la vie ne leur souriait pas en retour.

UN VOYAGE SANS LUNETTE ROSE À TRÈS PETIT V

Je ne suis pas journaliste et je prétend encore moins être un bon photographe, mais j’ai essayé au mieux de mes capacités de vous transmettre ma passion et de vous faire découvrir des contrés qu’on entend si peu souvent parler… sauf quand des catastrophes s’y produisent.

J’ai l’impression que mon voyage a duré une décennie. Malgré tout, je peux me rappeller de chacun des 345 jours dernier jour de ma vie sans même avoir à relire mes histoires; du moment où je me suis envolé du Canada au moment où je suis revenu à Bangkok après mon trip au Myanmar… je peux réciter dans l’ordre ce que j’ai fait et où j’étais à chaque jours.

Quand on vit au quotidien comme au Québec, on se lève, on travaille, on mange, on se couche et à la fin de la semaine arrive et on se demande où notre semaine a bien pu passer. On est toujours à se projeter dans le futur: « ce soir/en fin de semaine je vais faire… ». C’est tout le contraire en voyage; l’absence de télévision/internet/wifi à porté de la main fait en sorte que le temps passe L E N T E M E N T… on vit chacune des secondes à fond.

UNE SEULE VIE À VIVRE

Je terminerais mes épisodes en Asie par l’affirmation suivante; STOP DREAMING, START LEAVING

Peu importe vos rêves/ambitions, arrêtez de vous trouver des raisons et plongez.

Oui l’inconnu fait peur…

Oui il y aura de très mauvais jours…

Oui vous allez peut-être vous planter…

… mais en bout de ligne, il y aura plus de positifs que de négatifs et le confort de votre salon n’est rien par rapport au sentiment d’accomplissement que vous pourrez ressentir.

Pour ceux qui pensent que je suis dont chanceux d’avoir fait tout ce que j’ai fait et qui aimerait avoir le courage de faire comme moi, sachez que j’ai monté l’une des plus haute montagne au monde en sandale, fait du vélo à plus de 5000m d’altitude, marché pendant 2 mois l’Himalaya et bien d’autres choses encore… mais qu’à chaque fois il y avait une voix très forte dans ma tête qui me disait de ne pas le faire… que je serais dont bien à rester dans mon lit ce matin là… à chaque fois, j’ai mis cette petite voix à Off et je me suis lancé.

J’ai lu un jour que réaliser un rêve est comme de sauter dans un train en marche; il y a une chance que vous vous pétiez la gueulle, mais de très grande chance de réussir… dans tous les cas, les chances de réussir sont plus grande que si vous restez le cul assis sur une chaise… et puis même si vous vous pêtez la gueulle, c’est toujours mieux d’avoir le coeur net que de passer le reste de sa vie à se dire « qu’est-ce qui serait arrivé si j’avais… »

Ne me sortez pas les excuses du genre « je suis trop vieux » ou « je n’ai pas le temps » puisqu’à ces 2 affirmations je répondrais « il n’est jamais trop tard » et « vous n’aurez jamais le temps si vous ne vous donnez pas le temps ». L’inconnu fait peur, mais lâchez prise, faites confiance au destin et lancez-vous.

Je rends donc l’antenne… c’est maintenant à vous de jouer. Vous n’avez qu’une vie à vivre, alors GO…

Il n’y a pas d’excuse qui tienne; JUST DO IT (faites-le un point c’est tout).

IF YOU DON’T RISK, YOU CAN’T WIN

P.S. I – AVANT – APRÈS L’ASIE

AVANT je pensais savoir c’était quoi la pauvreté… APRÈS, je sais que je n’avais aucune idée de quoi je parlais avant,

AVANT, un klaxon n’avait aucune utilité… APRÈS, je sais que ça me tombe royalement sur les nerfs,

AVANT, le mot « Tata » était employé pour décrire quelqu’un de stupide… APRÈS, c’est l’une des plus grande compagnie au monde et ça veut aussi dire bonjour en birman,

AVANT, je n’avais aucune raison de détester les indiens… APRÈS, j’en ai des tonnes,

AVANT, les musulmans/arabes étaient simplement de mauvais pilotes d’avion… APRÈS, j’ai appris à respecter ce peuple,

AVANT, rien ne pouvait battre une bonne pièce de viande pour souper… APRÈS, je ne pourrais plus me passer de la nourriture indienne…

AVANT, je pensais que le papier de toilette était essentiel pour aller au… pour faire… euh… vous savez quoi… APRÈS, je sais pourquoi se servir de la main gauche pour manger et serrer la main est malpropre,

AVANT, j’avais rarement vu des singes et j’étais émerveillé à chaque fois… APRÈS, je sais que les singes sont des ras en plus beau…

AVANT, je ne pouvais pratiquement rien faire avec 10$… APRÈS, je sais que dans certains pays, je peux me payer une chambre, 2 repas et une bière…

AVANT, je me pensais invincible… APRÈS, je sais que je suis invincible… mais que j’ai certaines limites à ne pas franchir…

P.S. II – Mon année en Asie en chiffre;

– Angleterre/Londre = 1jour
– Inde = 109jours
– Sri Lanka = 22jours
– Népal = 52jours
– Malaisie = 40 jours
– Brunei = 3 jours
– Les Philippines = 30 jours
– Singapour = 4 jours
– Thaïlande = 45 jours
– Laos = 12 jours
– Myanmar = 28 jours

P.S. III – Vous n’avez pas besoin de voyager à l’autre bout du monde pour découvrir des merveilles. Dites vous qu’il y a des gens qui voyage de l’autre bout du monde jusqu’à dans votre coin de pays…

Comme c’est souvent le cas, des étrangers en connaissent bien souvent plus sur votre coin de pays.

Je vous lance donc un défi… aller voir sur un site de voyage comme Lonely Planet où Trip Advisor, tapez « Québec », « Lac-St-Jean », etc. et regarder ce qu’il recommande comme endroit à visiter ou restaurant à essayer. Pourquoi ces sites ne devraient être utile qu’au touriste, vous vivez là à l’année longue, autant en profiter pleinement. Vous allez faire des découvertes.

Catégories : Asie - Épilogue
Publié par Nicolas Pare le 18 juillet 2014

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Flux des commentaires