Aller au contenu principal

Épisode 63 – La Savane Africaine

26 juin 2015

Dès le lendemain de la fin de mon trek sur le Kilimanjaro, j’entreprenais une nouvelle aventure; un safari dans la savane africaine. J’allais avoir le National Geographic directement devant mes yeux, sans clôtures me séparant des animaux.
Fait cocasse, j’étais à la caisse du supermarché, à payer de l’alcool (les nuits peuvent être longue par ici) avec ma carte de crédit quand la caissière ma regardé avec des yeux ébahis après avoir regardé ma carte de crédit;
« Your family name is the name of my tribe (votre nom de famille est le nom de ma tribu) ».
Eh bien… j’ai appris que mon nom de famille (Pare) est le nom de l’une des 130 tribus de la Tanzanie. Cette tribu vit sur les flancs du Kilimanjaro… ça explique bien des choses héhé.
Bien assis dans le Land Rover modifié conduit par mon guide/conducteur Isaac, nous quittions Arusha (plus grande ville des environs du Kilimanjaro) en destination du premier parc à notre agenda.
En l’espace d’une heure, la végétation très dense et verte caractérisant la vallée autour du Kilimanjaro, avait fait place à une contrée semi-désertique d’un jaune/orange de végétation très clairsemé.
Nous étions désormais en territoire Masai. On aurait dit que les 20ème et 21ème siècles n’était jamais arrivés dans cette partie du monde.

DSC_0104
Des 130 tribus/ethnies vivant en Tanzanie, les Masai sont de loin les plus célèbres. Ils ont en quelque sorte rejeté les nouvelles technologies et vivent en marge de la société selon leur ancienne coutumes.
Il ne se passait pas une minute sans qu’on aperçoive un village Masai à l’horizon. Regroupé en famille dans de petits villages faits de huttes en paille, cet ancien peuple de nomades ne chasse pas les animaux… ils vivent simplement de ce que leur apporte leurs vaches et leurs chèvres.

IMG_2447
Encore plus, il ne se passe pas 30sec sans qu’on aperçoive un troupeau de vaches et de chèvres guidés par ces hommes drapés de couvertures colorées et armés de bâtons de bois.
À la minute où notre voiture s’immobilisait, de jeunes Masai couraient vers nous pour quémander des friandises.

IMG_2445
Cependant, la communication était très difficile puisque rare sont ceux qui parlent Swahili, encore plus rare ceux qui parlent anglais.

TARANGIRE NATIONAL PARK

Que la Chasse Commence
Que la chasse… aux photos… commence bien sur. Pas question de chasser les animaux puisque c’est strictement défendu.
Nous voici donc au parc national Tarangire. Nom dérivé du language Masai, « Taran » signifie « Rivière », tandis que « Gire » signifie « Pumba/Sanglier ».
Il faut savoir que les parc de Tanzanie n’ont pas de barrières/clôtures. Les animaux sont donc libre d’aller et de venir comme ils le veulent.
Au menu d’aujourd’hui…

une tortue…

DSC_0127
des Girafes…

DSC_0145DSC_0163
des Zèbres…

DSC_0184 DSC_0200
des Macaques…

DSC_0109DSC_0156IMG_2500
des Impalas (antilopes)…
des Sangliers…
des Éléphants…

DSC_0221 DSC_0218
des Autruches…

DSC_0204DSC_0765
et d’immenses arbres difformes surnommés Baobabs.

DSC_0203
Tout ce beau monde est végétarien et vie en harmonie.
Seuls absents du tableau en ce premier jours, les carnivores, lions, léopards, cheetah, hyènes, etc. Ils sont bien présent dans le parc, mais la faune très importante limite la possibilité de les apercevoir. Mon guide me promet que ce sera tout le contraire des demain dans l’autre parc.
A la fin de la journée, quelques constats s’imposaient;

– les éléphants ne sont pas aussi grand que dans mes souvenirs…

– les girafes ont l’air vraiment idiotes…

– les autruches ne mettent pas vraiment leur tête dans le sable…

– les zèbres ont tous l’air identiques… On dirait des clones.
Nous avons ensuite passé la nuit dans un étrange camping situé sur le sommet de la Rift montagne (1600m).
Les huttes en terre cuite de ce camping sont un rappel des huttes Masai. D’autres pourraient dire que ca ressemble à un tas de merde et je ne pourrait pas les contredire.

IMG_2681
Nous avions alors une vue imprenable sur la vallée que nous avions parcouru plus tôt.

JOUR 2

DSC_0255IMG_2674
Aujourd’hui nous nous enfonçons encore plus dans la Savane Africaine… direction le Parc National du Serengeti, le parc le plus connu de Tanzanie et l’un des plus célèbre de toute l’Afrique.
Il ne fallait pas avoir peur de mourir à la vitesse ou moi guide roulait sur les routes cahoteuses et défoncés, tout en prenant des courbes à l’aveugle à toute vitesse.

DSC_0281IMG_2714IMG_2755-1IMG_2738IMG_2784IMG_2789DSC_0321
De 5 à 7h de route nous séparait de notre campement se situant en plein coeur du parc. Disons que j’ai amplement eu le temps de faire connaissance avec les contrées semi-désertique des environs.
Peu avant d’arriver au Serengeti, j’ai eu le plaisir de visiter un véritable village Masai. Comptant 120 membres appartenant tous à la même famille, je me retrouvais encore une fois catapulté quelques siècles plus tôt.

DSC_0264
Ici, les femmes se chargent de la nourriture, de construire les maisons, etc. Pour leur part, les hommes s’occupent de défendre le village et d’aller promener les troupeaux. Pas d’électricité, pas d’eau potable et vivre dans une hutte minuscule… c’est ce qui vous attend si vous êtes un Masai.
Mon arrivé donna lieu à des chants et danses traditionnels. Alors que les femmes s’efforce de chanter (crier) le plus fort et aigu, les hommes s’adonnent à un « concours » de saut. En effet, sauter haut est vue comme un atout considérable et se veut le moyen de déterminer le plus fort.

DSC_0292 DSC_0305

DCIM101GOPROGOPR2211.

IMG_2770

DSC_0310
À noter que la richesse d’un homme se compte par la grosseur de son troupeau de chèvres et vaches. De plus, les hommes peuvent avoir autant de femme qu’ils le veulent. Le chef du village, qui parlait couramment anglais, m’a présenté quelques-unes de ses 15femmes.
Autre fait intéressant (bizarre), seul les hommes ont le droit d’avoir des cheveux. Les femmes ont toutes le crâne rasés.
C’est au moment qu’ils ont commencé à essayer de me vendre une tonne de pacotilles que j’ai décidé de prendre la poudre d’escampette…
Allez, on retourne se faire brasser la cabane dans le véhicule.
Mots en langage Masai

Ashai – Bienvenue

Ashene – Merci

SERENGETI NATIONAL PARK

Le Grand Vide Vert
Nous y étions enfin… devant mes yeux se trouvait; RIEN du tout.

IMG_2825 IMG_2830
Il faut savoir que le mot Serengeti signifie « endless plain (plaine infini) » en Swahili. Cela prenait tout son sens…
Tu roules, tu roules, tu roules et puis tu trouves… RIEN… Ohhh de l’eau… Ahhh… C’était juste un mirage…. et puis toujours RIEN.
15000m2 de… RIEN

DCIM101GOPROG0222271.

DCIM101GOPROG0222271.

IMG_2942 IMG_2941

DCIM101GOPROG0282279.

DCIM101GOPROG0282279.

Pour ceux qui n’auraient pas encore compris; il n’y avait RIEN à l’horizon… Pas de montagnes, que tu plat et de l’herbe longue.
J’aurais couru durant 1h de n’importe quel coté et je serais tombé sur… RIEN.
On aurait dit un désert… vert.
Je ne croyais pas qu’un tel endroit puisse exister. On me raconte que c’est un paradis pour les animaux de toute sorte… on verra bien.
Une autruche par-ci, un éléphant par là, une girafe à gauche, un troupeau d’antilope à droite, la 1ère heure dans le parc fut pour le moins très tranquille alors que les animaux se faisaient rare.

DSC_0377
Puis… non pas 1, ni 2, ni 3… mais bien 4 lions mâles sont sortis de nul part. Ceux-ci sont évalués à plus de 360 dans le parc. Il est cependant difficile de tenir le compte à jour puisque les animaux sont libre d’aller et venir dans le parc.

DSC_0362 DSC_0365
Alors que les végétariens sont tjs tres visibles, les carnivores se font toujours assez discrets… et pour cause. Quand les végétariens aperçoivent les carnivores cela veut généralement dire que leur temps est compté… miam miam.
Puis, plus on s’enfonçait dans le parc et plus les animaux étaient au rendez-vous.
Vers la fin de la journée, nous sommes tombé sur pas 1, pas 10, pas 100, mais bien des milliers et des milliers de pyjamas noir et blanc. Des zèbres PARTOUT. Fait intéressant, les zèbres mâles sont de couleurs noir et blanc, tandis que les femelles sont brune et blanche.

IMG_2834DSC_0386DSC_0395DSC_0518
Juste après avoir passé le troupeau, nous sommes tombé sur une femelle lionne faisant la sieste dans un arbre. Elle se trouvait près de son garde mangé (zèbres) au cas ou elle aurait besoin d’un amuse guelle à son réveil.
Il fait savoir que les lions et autres carnivores montent dans les arbres pour éviter les insectes et pour avoir une meilleure vue sur leur futur repas.

DCIM101GOPROG0342290.

DSC_0409DSC_0609DSC_0621
Une immense famille d’éléphants…

DSC_0424 DSC_0435 DSC_0428 DSC_0426 DSC_0425DSC_0438
Un léopard faisant la siesta dans un arbre. Animal solitaire et très rare dans le parc, on en dénombre moins d’une vingtaine, c’était un véritable coup de chance de tomber dur lui.

DSC_0467
Une lionne et ses 3 lionceaux. Ceux-ci s’amusaient à coeur joie sur la carcasse du gnou probablement tué par leur mère quelques minutes plus tôt. Ceux-ci allaient manger à saietté pour ensuite laisser les hyènes, jamais bien loin, finir le travail.
À quelques minutes de notre camp, alors que nous étions à contempler un arbre rempli de singes, l’un d’eux nous a pris par surprise par derrière… est rentré dans la voiture par le toit ouvrant… a balayé l’intérieur du regard… et s’est emparé de toute la nourriture à sa portée. Tout cela sous le regard ébahi de moi et mon guide. En autant qu’un lion/léopard/cheetah ne fasse pas la même chose ça me va.

DSC_0479 DSC_0498 DSC_0492
WHAT A DAY
Ohhh… Avant de sombrer dans la dégustation de vin tanzanien… hic… Permettez-moi cette petite remarque.
Ce soir, je couche dans une tente… situé dans un camping… situé au beau milieu du Parc National Serengeti. Il n’y a aucune clôture ou quelconque moyen de défense nous séparant des animaux… pas même un garde armé. RIEN
Si un éléphant décide de venir faire son jogging ici… il le peut… De même que si l’un des nombreux carnivore ou charognard répertoriés dans le parc décide de venir se taper un canadien dodu… rien ne peut led arrêter.
Ajoutez à cela que j’ai de la nourriture dans mon sac (je men suis rendu compte le lendemain) et PERSONNE n’est venu me dire de garder ma nourriture dans un contenant hermétique empêchant la propagation de l’odeur… Chose plus que typique dans la plupart des parcs du Qc.

IMG_2860

JOUR 3 – CHASSE MATINALE
5.45am – je suis toujours en vie.aucune bête ne m’a dévoré durant la nuit.

DSC_0524
Cela ne fait pas 10min que nous roulons que nous tombons sur une famille de lions (2 mâles, 1 femelle et 3 petits d’environ 3mois) sur la route tout juste devant nous. On a du passer un bon 40min à les regarder.

DSC_0534 DSC_0562 DSC_0559 DSC_0555 DSC_0542IMG_2884IMG_2875
Puis, c’était autour des hyènes de se pointer le bout du nez. Animal aux allures inoffensif, les hyènes sont des charognards. Bien que carnivores, ils ne tuent que très rarement d’eux-mêmes. Ils préfèrent plutôt terminer les carcasses laissées par les lions et cie.
Si vous êtes un animal blessé dans la savane, vous pouvez compter sur les hyènes pour vous achever. Derrière leur gentil visage se cache de véritable petites fourbes. Personnellement, c’est le dernier animal à laquelle je ferais confiance. Ils sont capable de tout.

DSC_0595 DSC_0602 DSC_0598
Clou du spectacle d’aujourd’hui, nous avons pu assister à la planification et à l’attaque de 2 cheetah (guépard), l’animal le plus rapide sur la planète, sur un groupe de gnous et zèbres. On voyait clairement 2 ombres se déplacer rapidement dans l’herbe longue, puis les gnous s’agiter et commencer à courir et finalement l’un d’eux disparaitre dans l’herbe longue. Sa vie s’arrêtait là.

DSC_0661DSC_0651-1 DSC_0664 DSC_0682DSC_0684
S’en était fini du Serengeti…
Sur les coups de midi, il était désormais temps de mettre le cap sur le Ngorogoro Crater.

IMG_2952IMG_2953

UNE SAFARI AVEC STYLE
Après maintenant plus de 8 jours à rouler ma bosse en Tanzanie sans véritable temps mort, j’avais décidé de me gâter un peu. Je ne coucherais pas dans une tente ce soir… Très loin de là.
Ce soir, j’allais séjourner au Ngorongoro Wildlife Lodge, un hotel hyper luxueux située sur l’anneau du volcan Ngorongoro.
En fait, j’ai appris que c’était un volcan il y a moins d’une heure quand mon guide m’a demandé;
– « Do you know how the crater was created (est-ce que tu sais comment le cratère a été crée)?!? »
Et moi en bon crétin que je suis de répondre;

– « un astéroide?!? »
Pouet Pouet…
Il y a de cela très très longtemps (2millions d’années), ce qui est aujourd’hui le Ngorogoro Crater était en fait un immense volcan de 6000+m de haut. Il s’est effondré lors de sa dernière éruption pour ne laisser qu’un gigantesque trou de 19km de diamètre… trou aujourd’hui classé comme un Aire de Conservation et repère d’une multitude d’animaux…
C’est donc tout poussiéreux et portant les même vêtements depuis maintenant 3 jours que j’ai été accueilli par le Maitre d’Hotel en veston cravate.
Décidément, je me retrouvais dans un autre monde… pour ce soir, j’allais me la jouer fils de riche… un luxe extrèmement bien acceuilli par toutes les parties de mon corps. Au prix ou j’avais payé, je crois que j’aurais pu avoir une suite au Manoir Richelieu ou au Château Frontenac.
L’hotel me faisait beaucoup penser au film Grand Budapest Hotel… pour ceux qui n’ont pas encore vu ce film, je vous supplie de l’écouter… une comédie amusante et intelligente… je l’ai vu 3 fois au cinéma (c’est tout dire).
Je m’égare… pas que l’hotel ressemble à celui du film… pas du tout même… la ressemblance relevait plutôt dans l’ambiance rétro chic année 70 des lieux.

DCIM101GOPROG0732352.

DCIM101GOPROG0732352.

Ajoutez à cela une terrasse se toute la longueur avec une vue à couper le souffle sur le cratère.

IMG_2954
Que dire de ma chambre… situé juste en dessous de la terrasse, le mur extérieur était une fenêtre avec une vue tout aussi imprenable sur le cratère. C’est ce qu’on appelle « a room with a view ».
Alors que j’étais à sauter dans la douche, un éléphant est passé directement devant ma fenêtre pour me souhaiter la bienvenue…
WOW

IMG_2959 IMG_2956
Belle soirée en perspective.

JOUR 4 – LE CRATERE NGORONGORO
Dernier jour de safari. Il me fallait quitter mon palais afin de retourner dans mon « carrosse » tout poussiéreux.
Direction le fond du cratère quelque 600m plus bas.
Alors que la pluie et un épais brouillard faisaient rage au sommet du cratère… le fond du cratère était lumineux et protégé par une épaisse couche de nuage.
Si je voulais terminer ce texte au plus vite, je pourrais abréger en disant que le cratère se résume à un grand espace vide avec un lac grand salé au milieu POINT.

DSC_0814DSC_0713DSC_0740 DSC_0749IMG_2968 IMG_2975 IMG_2973
En élaborant un peu plus, j’ajouterais que le nom Ngorongoro vient du bruit des grelots des vaches « ngoro goro »… Vaches qui se retrouvent en grande quantité au sommet du cratère et qui descendent jusqu’au lac à tous les matin avec leur berger Masai pour s’abreuver.
En élaborant encore plus, je pourrais dire qu’il ne fallu pas plus de 30min afin que je complète mon Safari Big5. Le Big 5 veut dire que vous avez aperçu des lions, des léopards, des buffles, des éléphants… et des rhinocéros noir… 1 rhinocéros noir pour dire vrai… et d’assez loin… mais ça compte quand même.

DSC_0715 DSC_0716
Le rhinocéros noir est une espèce en voit de disparition. Bien qu’ils soient en liberté, les autorités tanzanienne s’assurent de les maintenir dans le cratère afin de pouvoir les contrôler et leur donner une chance de survit à long terme. On retrouve aujourd’hui entre 20 et 30 membres de cette espèce… tous dans le cratère.
Autrement, le grand lac salé au milieu du cratère nous réservait un magnifique spectacle… des milliers de flamands rose.

DSC_0750 DSC_0763 DSC_0756
Quoi de mieux pour terminer un safari que de luncher sur le bord d’un lac rempli d’hippopotames. À moins de 10m de moi se trouvaient une bonne vingtaine d’hippos. Alors que les adultes peuvent rester plus de 5min sous l’eau, les enfants peuvent retrnir leur souffle plus de 20min.
Imaginez-vous 1 instant être à leur place; vous êtes un hippo, vous prenez votre bain et une gang de twits viennent manger devant vous en vous fixant.
Les hippos ont une très mauvaise vue. Il est donc très dangereux de les approcher le soir… mais il n’y a pas de problème le jour. Il y a cependant une limite à ne pas franchir. Il faudrait en effet être suicidaire pour aller se baigner avec eux.
Ceci mettait la touche finale à un safari haut en couleur.

IMG_2976DSC_0779 DSC_0790DSC_0798 DSC_0728

DSC_0809
Voilà, mon aventure en Tanzanie est sur le point de se terminer. Nous venons de sortir du Ngorongoro Craver via une route en lacets rejoignant le sommet du cratère.

DCIM101GOPROG1252415.
4 jours passés à me faire bardasser sur des routes de terres défoncées. Je vais en avoir pour très longtemps à enlever toute la poussière qui s’est accumulée dans tous les recoins et ouvertures de mon corps.
Je crois avoir vu plus d’animaux dans la dernière semaine que dans toute ma vie auparavant. Tellement que je crois faire une overdose présentement.
On dirait que j’ai monté le Kilimanjaro il y a plus de 1mois, mais ça fait seulement 5 jours. C’est ce qui arrive quand on vit pleinement chaque seconde et qu’on n’a pas les yeux rivés sur notre IPhone/TV/Ordinateur.
J’ai quitté Dubai 2 semaines plus tôt complètement épuisé mentalement et en bonne forme physique. J’y retournes complètement épuisé physiquement, mais mentalement frais et dispo.
On se revoit pas plus tard que dans 3semaines alors que je vous ferais découvrir la Georgie (pas l’État au État-Unis, mais bien le pays sur le bord de la Mer Noie et faisant anciennement parti de l’USSR. Paysages à couper le souffle seront à nouveau au rendez-vous.

DSC_0823 DSC_0822

Catégories : Tanzanie
Étiquettes : , ,
Publié par Nicolas Pare le 8 juillet 2015

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Flux des commentaires