Aller au contenu principal

Épisode 64 – Toujours plus Haut

  
31mars 2016

Qu’est-ce qui cloche avec moi?
Cela fait bientôt 1 mois que je me pose cette question. 
Quel genre d’individu est assez stupide pour quitter un endroit comme Dubai, une job de rêve et de l’argent plein les poches… 
La réponse est très simple; MOI
Voyez-vous, je suis atteint d’un maladie incurable… de ces maladies dont il n’y a point de remède… la passion de voyager et de découvrir de nouveaux horizons. Je sais fort bien maintenant que je n’en guérirais probablement jamais. Il faut donc faire pour le mieux. 
Je sais, je sais… l’herbe n’est jamais aussi verte qu’on le croit chez le voisin… mais je dois aller voir de mes propres yeux. Cela a toujours été ainsi et j’ai bien peur que ça le restera.
Qu’à cela ne tienne, Dubai a toujours été un lieu de transit à mes yeux. Je n’ai jamais eu l’intention de m’y établir définitivement… oh que non. La plage et le climat d’été à longueur d’année ne sont pas fait pour moi… il me faut de la forêt, les véritables 4 saisons et surtout… des montagnes. 
Après 2ans et des poussières passé ici, je crois avoir fait le tour du jardin (désert). 
Dans le grande livre de ma vie, le chapitre sur Dubai pourra facilement s’intituler « Sex, Alcool, and Rock & Roll ». Je n’ai jamais été du genre fêtard… jusqu’au jour où je suis arrivé au Émirats. S’en est suivit 2 ans (surtout la 1ère année) de luxe, décadence et de gros n’importe quoi. Quand je serais plus vieux, je me rappellerais de cette période où j’ai vécu une vie de jet set… où dépenser 400/500$ pour un souper était monnaie courante. 
Tout cela aux Émirats Arabe Unis… Monarchie musulmane et totalitaire où la moindre petite chose est strictement règlementé. Qui l’eu cru.

Au fil du temps, j’ai appris à appeler Dubai « ma maison… au Moyen-Orient ». Cela a toujours eu un drôle de gout dans ma bouche… 
Je n’ai jamais pu m’enlever de la tête que je vendais mon âme pour un chèque de paie. Vivre dans une culture différente de la mienne, culture qui ne respecte pas la plupart de mes valeurs les plus élémentaires; pays non démocratique, sérieux problème d’égalité les uns vs les autres… et encore plus gros problème d’égalité homme/femme. En surface tout parait bien… mais quand on gratte un peu on se rend compte que tout le système repose sur de l’esclavage moderne. 
Il y a clairement 3 couches dans la société; 
– les asiatiques… qui représentent la main d’oeuvre bon marché… les travailleurs de la construction étant tous de l’Inde, Népal, Pakistan, Bangladesh et Sri Lanka, travaillent pour des salaires de crève faim et vivent entassés comme des sardines dans des « camps de travail » dans le désert… les chauffeur de taxi forcés de travailler 12h par jour, 7jours sur 7 pour des salaires misérables… les nounous venus tout droit des Philippines, dont le passeport est confisqué par leur « propriétaire » dès leur arrivé et qui se retrouve littéralement prisonnière (pas toute, mais une majorité)… et j’en passe. 
– Les Westerners / Expats… expressions employées pour décrire les étranger venu d’Europe et d’Amérique. Cette belle bande de joyeux lurons (et je m’inclus là-dedans) fait fonctionner le pays de A @ Z. Ils n’ont aucun sentiment d’appartenance avec le pays, se foutent généralement royalement de la qualité de leur travail… tout ce qui importe c’est que le gros chèque de paie soit versé dans leur compte en banque à la fin du mois.
– Les Emiratis (locaux) et autres habitants des pays voisins (Qatar, Bahrein, Koweit… et les pires d’entre tous… l’Arabie Saoudite). Ils sont bien souvent au-dessus de la loi (elle ne s’applique pas à eux… ou différemment)… sont riche comme crésus (et hyper radin)… et sont beaucoup trop occupés à se pavaner dans leur rutilante voiture pour travailler. Je me risquerais à dire qu’ils sont les personnes les plus idiotes que la Terre est connu depuis les hommes pré historiques (je ne voudrais surtout pas manquer de respect pour les hommes pré historiques). Je n’ai AUCUN respect pour cette bande d’imbécile (et je ne suis même pas raciste… C’est pas mal l’opinion générale à leur propos).

Quand je parle du fait que je quitte Dubai pour voyager indéfiniment, la plupart des gens me posent l’une de ces 3 questions;  
– Qu’est-ce que tu vas faire après? 

Je vais voyager… après… AUCUNE espèce d’idée.
– Et ta carrière?

JE M’EN FOU. J’ai pleinement confiance de trouver un emploi quand et où je voudrais travailler à nouveau. 
Je suis dans les plus belles années de ma vie, je suis en pleine forme et la dernière chose que je veux c’est de passer mes journée à travailler dans un bureau les yeux rivés à un ordinateur. La vie est trop courte, j’ai soif de découverte et je veux profiter au maximum du moment présent. 
On a une seule vie à vivre… autant la vivre au maximum.
– Est-ce que j’ai peur?

Peur de l’inconnu… NON… c’est en fait ce qui me motive. 

Peur qu’il m’arrive quelque chose… Oui
J’ai été passablement chanceux lors de mon voyage en Asie (seulement un accident de moto et un vol de porte-feuille/passport). Espérons que la chance soit encore de mon coté. Anyway… tu peux te faire frapper par une voiture en traversant la rue pour aller au dépanneur. Si il m’arrive quelque chose, au moins j’aurais vécu ma vie à fond et à ma façon. 
Derrière toutes ces formidables photos de voyage et ces périphéries qui peuvent m’arriver… je reste un être humain. Comme tout être humain qui saute à pied joint dans l’inconnu… j’ai la chienne de faire une grosse gaffe… mais j’aime mieux tenter ma chance et risquer de me casser la gueule que de me demander pour le restant de ma vie « qu’est-ce qui serait arrivé si… ».
En bout de ligne, je fais confiance à la vie… That’s it. 

Je troc donc… 
… mon travail, la sécurité et le confort… pour l’aventure à l’état pur.
… mes habits de travail et mocassins… pour des vêtements taillés sur mesure pour moi; une paire de flip flop, des bottes de montagnes et des shorts & T-shirts… qui deviendront très bientôt tout crasseux. 
… mon appart à 2min de l’océan… pour une tente et des auberges jeunesses. 
… ma copine… pour… mmm… en fait elle je la garde…
Durant ce nouveau voyage autour du monde je veux;

– Parfaire mon espagnol,

– Atteindre au moins 6962m d’altitude

– Devenir un meilleur surfeur,

– Apprendre les rudiments de la voile,

– Rencontrer des gens formidables et apprendre sur de nouvelles cultures

– Etc.

Allez, trêve de discussion… j’ai un avion à prendre…
À partir de demain, et pour au moins la prochaine année, tous les jours seront des samedi. Mon « travail » se résumera à vous partager mes aventures… je sais… je sais… je fais pitié 🙂
The Long Way Home (le long chemin du retour à la maison) commence dès maintenant. Où se trouve ma (prochaine) maison? Cela reste à voir…

P.S. Pardonnez mon français et mes multiples fautes d’orthographe. Cela fait bientôt 2 ans que je vis dans un environnement anglais. Je suis un peu rouillé… mais ça va revenir rapidement. 

Catégories : Non classé
Publié par Nicolas Pare le 30 mars 2016
1 commentaire Poster un commentaire
  1. 03/30/2016
    Jeanne-Mance Gauthier

    Merci et bonnes découvertes. xxxxx

    Réponse

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Flux des commentaires