Aller au contenu principal

Épisode 87 –  « Surfin’ U.S… » oups… Peru 

16 octobre 2016

Pas besoin d’aller en Égypte pour visiter des pyramides. Il suffit de se rendre sur la cote pacifique du nord du Pérou.
Un bus de nuit plus tard et j’en avais fini des canyons de Chachapoyas. Le paysage devant mes yeux avait changé du tout au tout, un paysage totalement désertique.
Je me trouvais désormais à Huanchaco. Petit village de pêcheurs il y a 20 ans à peine, depuis devenu le repère des surfeurs, l’endroit étant même classé « World Surfing Reserve (Réserve Mondiale de Surf) » en 2013. Les vagues y sont grosses… un peu trop pour mes talents (extrêmement limités) de surfeur. De toute façon, l’eau était glaciale… il fallait vraiment être un maniaque de surf pour s’y mouiller.
img_6162
Il était cependant intéressant de regarder les locaux pêcher sur leur embarcation remontant à l’époque pré-colombienne. Surnommé « Caballito de Tortora », ces bateaux faits entièrement de paille pouvait supporter au plus 2 personnes.
img_6414img_6411img_6409
Du haut de l’église dominant le village, j’avais l’impression d’être de retour au Moyen-Orient; océan + architecture de merde + paysage désertique. L’ajout d’un minaret et l’illusion aurait été parfaite.
img_6179img_6192img_6307img_6312
À l’horizon, le paysage côtier était pour le moins surprenant avec d’immense dunes de sables et de grosses montagnes semblant surgir de nul part. Le désert se poursuivait ainsi sur plus de 1000km sur la cote jusqu’à la frontière avec l’Équateur au nord.
Huanchaco était situé à moins de 30min de Trujillo, la 3ème plus grande ville du Pérou. Fondé par le conquistador Francisco Pizarro en 1528, l’endroit était rapidement devenu le port le plus important pour le transit (vol) des richesses sud américains par l’Espagne.
La Trujillo d’aujourd’hui est une ville sans grand intérêt pour le voyager moyen. Ce qui m’a impressionné le plus était le nombre de casinos dans la vieille ville.
img_6209-1
CHAN CHAN
Plus qu’un tas de ruines dans une plaine désertique bordant l’océan, les pans de murs de terre sortant du désert ici et là ressemblent plus à un décor post apocalyptique digne de Mad Max qu’à la plus grands cité pré-colombienne du continent. Et pourtant…
img_6371
img_6325
Ces grands pans de mur appartiennent à Chan Chan, jadis la capitale de l’ancien Empire Chimor, dont le territoire s’étendait sur la cote pacifique jusqu’à l’emplacement actuel de Lima du 6ème au 15ème siècles. Contrairement aux Incas, qui vénéraient le Soleil, les Chimu adoraient la Lune.
Vers l’an 1470, les Chimus capitulaient devant les Incas, si bien qu’à l’arrivé des conquistadors 50ans plus tard, Chan Chan, était un port majeur pour les incas.
Les espagnols fondait délibérément Trujillo à moins de 10km. Après avoir essuyé quelques rebellions incas, ceux-ci prenaient totalement le contrôle des environs, signant ainsi la fin pour Chan Chan.
Pour les archéologues en herbe, il y a 2 sites à ne pas manquer;
Le Temple Nik An
Tel un labyrinthe, on se promène dans les dédales de corridors des ruines de l’ancien palais.
img_6340img_6349img_6351
Huaca Arco Iris
Quelques km plus loin, la pyramide cérémonielle surnommée le « Temple Arc-en-ciel »  serait sympathique s’il ne se trouvait pas au beau milieu de la banlieue de Trujillo. Mais quelle idée les Chimus avaient-ils eu de construite un temple au beau milieu d’une banlieue…
img_6379img_6384
L’EMPIRE MOCHE
Une journée plus tard, j’allais visiter l’ancienne cité moche… pas moche… Moche, ayant prospéré sur la cote pacifique du Pérou de l’an 100 à 700.
Huaca del Sol
Surnommé le « Temple du Soleil », cette pyramide est réputée comme étant la plus grande de la multitude de pyramides se trouvant sur la cote pacifique péruvienne.
img_6275img_6276img_6282img_6287img_6273-1Huaca de la Luna
Juste à coté, le « Temple de la Lune » est plus petit, mais tout autant intéressant. Par temple, on veut plutôt dire « lieu de sacrifice » avec une arène et des espèces de gladiateurs version sud américaine. Contrairement à Rome, ce n’était pas pour divertir les foules, mais bien pour satisfaire le Dieu Lune… parce que tout le monde sait que la Lune est assoiffée de sang.
img_6263img_6255img_6236Bref, une tonne de guerriers s’entassaient dans un arène pour faire un espèce de Royal Rumble mortel. Le but n’était alors pas de tuer les autres combattants, mais de les capturer. Une fois que vous aviez capturé un autre guerrier, vous pouviez aller le faire sacrifier devant le prêtre… et vous pouviez vivre un autre jour (jusqu’à ce que vous soyez vous-même capturé).
img_6237
Après 3 jours à Huanchaco, il était temps de bouger. Je n’étais plus capable d’endurer la douce mélodie jouée par les fortes vagues durant la nuit 😉
Direction Lima.
LA VILLE DES ROIS
Fondé par Francisco Pizarro (encore lui) en 1535, Lima est rapidement devenue le centre du royaume espagnol en Amérique.
Lima ne m’inspirait rien de bon. En fait, si j’avais pu, je l’aurais évité complètement… mais je ne pouvais pas. Le 23 octobre en fin d’après-midi, je devais me trouver à l’aéroport international de Lima afin d’y « ramasser » un « colis ».
Tant qu’à devoir être dans le coin, j’allais lui donner une chance.
Dans la vie, tout est une question d’attente. J’imaginais cette cité de 8.5millions d’habitants chaotique et sale. Je trouvais plutôt une Lima moderne et cosmopolite. Définitivement la plus nord américaine de toutes les grandes villes que j’avais visité en Amérique du sud jusqu’à maintenant. Il y avait aussi une différence extrêmement marquée entre Lima et le reste du Pérou. Ouverte sur le monde, beaucoup d’étrangers semblaient y vivre.
La ville manquait cependant un peu de charme. Rien à voir avec Quito. Tout était un peu (beaucoup) banal et rien ne sortait vraiment de l’ordinaire.
À bien y penser, certains éléments sortaient de l’ordinaire; toutes les grandes chaines de restauration, voitures, banques et hôtels s’y trouvaient. Loin d’être un grand fan en temps normal, j’étais tout excité de voir les McDonalds, Burger King, Subway, Pizza Hut et Starbuck de ce monde… première fois depuis Medellin 2 mois plus tôt.
Vous auriez du voir ma figure quand je suis rentré dans un supermarché; il y avait du choix… une première depuis trop longtemps. J’en bavais tellement j’étais heureux.
3 quartiers valent le détour pour un visiteur;
CENTRAL LIMA
Quartier historique quelques 8km à l’intérieur des terres et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, je n’ai vraiment pas été impressionné par l’endroit; grand et fade…
MIRAFLORES
Quartier moderne sur le bord de l’océan pacifique, il n’y a pas grand chose à voir (rien à voir), mais c’est l’endroit où se retrouve la plupart des bars et auberges/hôtels.
img_6437-1img_6508img_6514
BARRANCO
Voisin de Miraflores et bordant aussi l’océan, c’est le quartier authentique et un peu hippie de la ville.
img_6470img_6485img_6489
Bien que moderne et ouverte sur le monde, tout n’est pas parfait à Lima. Il y a beaucoup de pauvreté et de bidonvilles sur les extrémités. Beaucoup de gens ont migré de la campagne vers la grande ville dans l’espoir d’y trouver du travail ou suite à la purge orchestré par la mouvement terroriste « le sentier lumineux » dans les années 80 et 90.
Lima est aussi l’une des plus grandes villes du monde à ne pas avoir de système de métro. Les bouchons de circulations y sont monstres.
APRÈS-MIDI DU 23 OCTOBRE 2016
Je me rendais à l’aéroport pour collecter mon colis… un colis qui prenait la forme d’une grande russe dans la fin vingtaine.
Après maintenant 7 mois de voyage, mon aventure prenait un tournant. À partir de ce 23 octobre, je ne voyagerait plus en solo… j’allais avoir une « aspirante backpacker » à mes cotés pour quelques mois.
Elle allait (espérons-le) ajouter (un peu mais pas trop) de jugement à ma folie (sérieux?!?).
Bon… fini la grande ville… il est temps de retourner à la montagne.
Catégories : Peru
Publié par Nicolas Pare le 24 octobre 2016

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

Flux des commentaires